Publicité
Publicité : Ordival 94
Législatives 2012 | Vitry-sur-Seine | 30/05/2012
Réagir Par

José Bové vient encourager les candidats écologistes

José Bové vient encourager les candidats écologistes
Publicité

Symbole de l’altermondialisme et de la lutte contre les OGM, José Bové est venu soutenir les candidats d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) aux législatives dans le Val-de-Marne, mardi 29 mai, salle Robespierre, au coeur d’une cité de Vitry-sur-Seine. 

Le syndicaliste agricole a encouragé les militants à agir sur le terrain, démontrant par l’exemple que les actions portent leurs fruits en citant le fauchage des OGM qui n’a pas fait que conduire le militant en prison mais aussi évoluer le droit. Parmi les combats à venir, il  a évoqué la question de l’exploitation du gaz de schiste, sujet sensible dans le Val-de-Marne mais aussi chez lui, dans le Larzac. Parmi la quarantaine de participants : 5 des 11 candidats val de marnais étaient présents, qui se sont ensuite présentés. Portraits.

 

Candidat dans la 10e (Ivry, le Kremlin, Gentilly Ouest et Vitry Nord), Mehdy Belabbas, 33 ans, est éducateur auprès de la protection judiciaire de la jeunesse et maire-adjoint d’Ivry-sur-Seine. Il a déjà une expérience politique d’une bonne dizaine d’années, entré dans la vie militante en 1999 avec la création de l’association Convergence Citoyenne Ivryenne (CCI) pour « inciter les habitants des quartiers populaires à reprendre leur destin en main« . Ce-sont les mêmes raisons qui l’ont poussé à se présenter aux élections municipales de 2008, au sein d’une liste d’union de la gauche emmenée par el député-maire PCF, Pierre Gosnat, qui a remporté 65% des suffrages exprimés dès le premier tour. Il a ensuite rejoint EELV en 2011. Son voeu : « que l’Assemblée nationale soit à l’image de la vraie France, avec plus de diversité« . Ses projets concrets : la création d’éco-quartiers autosuffisants en énergie. Sa suppléante est Marie-Françoise Porche.

Aminata Niakate, avocate, 31 ans, est candidate dans la 9e (Alfortville et Vitry-sur-Seine). Habitante des quartiers populaires vitriots, elle s’est engagée en politique pour « impliquer dans la vie publique les quartiers qui se sentent souvent délaissés « . Défendant elle-aussi les éco-quartiers, elle axe son programme sur le logement. Aminata Niakate milite également pour une Assemblée Nationale plus représentative de la France. « Un député n’est pas forcément un soixantenaire grisonnant et toujours en costume… » sourit-elle. Son suppléant est Jacques Perreux.

Candidat dans la 3e (qui s’étend d’Ablon jusqu’aux communes du plateau Briard), Bruno Bossard est un proche de Cécile Duflot qui était sa suppléante aux législatives de 2002 et dont il était le suppléant aux législatives de 2007.  Conseiller municipal de l’opposition à Villeneuve-le-Roi (dont le maire est le député UMP sortant, Didier Gonzales), Bruno Bossard a un défi environnemental emblématique à relever dans sa circonscription : celui de la lutte contre l’exploration des gaz de schiste (voir les articles à ce sujet) et ses risques de pollution de la nappe phréatique de Champigny. Autre défi  : concilier les aspects disparates de la circonscription. « D’un côté, il faut préserver le cadre de vie privilégié des habitants de Marolles-en-Brie à Mandres-les-Roses, tout en désenclavant ces communes et en améliorant le réseau de transports. De l’autre, il faut améliorer le bien-être des populations de Villeneuve-Saint-Georges ou Valenton en développant les logements décents« .  Sa suppléante est Mélanie Formery.

Chef de projet dans une banque coopérative et conseillère municipale de Fresnes depuis 2008, Marie Leclerc-Bruant, 32 ans, est candidate dans la 7e (Chevilly-Larue, Fresnes, L’Hay-les-Roses, Thiais), actuellement tenue par le député-maire de Thiais, Richard Dell’Agnola. Elle prône un renouvellement de la génération politique et le renforcement de la participation citoyenne de façon générale. Elle revendique une certaine normalité dans l’air du temps, assurant utiliser les transports en commun et passer ses journées entre son travail, sa mairie, la crèche et l’école de ses enfants. Son combat : la préservation de la plaine de Montjean, « le poumon du département« . Elle souhaiterait créer un parc régional d’activités vertes sur la plaine, permettant de créer un pôle de biodiversité et de « garder une activité agricole locale qui a du sens« . La plaine deviendrait aussi un « espace social, de promenade, de rencontres, qui donnerait de la valeur aux futurs logements alentours« , à moins de 10 kilomètres de Paris. Son suppléant est Laurent Taupin.

Candidat dans la 11e (Arcueil, Gentilly Ouest, Cachan, Villejuif), Christian Métairie a d’abord été communiste jusque dans les années 1990, avant de fonder le
réseau Entente Citoyenne. Il a rejoint EELV lors des élections européennes en 2009, « pour accorder plus de poids à ses idées, qu’il partage pour l’essentiel avec le parti écologiste« .  L’ancien président de la Communauté d’agglomération du Val de Bièvre milite pour la participation citoyenne au processus de décision. Sa suppléante est Souela Zaoui-Hamdi.

 


 

 

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi