Société | | 19/01/2012
Réagir Par

Le Kremlin-Bicêtre accueille le festival Russenko

Le Kremlin-Bicêtre accueille le festival Russenko

L’instant d’un week-end, la ville du Kremlin-Bicêtre prendra l’accent russe. Le festival des arts et de la culture russophone prend ses quartiers du 27 au 29 janvier. Au programme : expositions, spectacles, cinémas, concerts et débats.

Alors que ce festival a attiré 4000 visiteurs en 2011, les organisateurs ont tout fait pour attirer autant de monde, et plus encore. Ce festival est l’occasion de faire le grand écart entre tradition et modernité. Côté contemporain, on découvrira le cinéma russe des années 2000 avec plusieurs projections, comme “Tsar” de Pavel Longuine (2009) ou “L’arche russe” de Aleksandr Sokurov (2002). Une exposition d’art contemporain sera aussi consacrée à des artistes ayant grandi dans la Russie des années 90, appelé la Génération P.

Pour la tradition, on fera la connaissance d’Otkhon, musicien originaire de Bouriatie en Sibérie. Véritable homme‐orchestre, il  joue sept instruments de musique traditionnels, dont du Morin‐Khour, du Suk‐Khour, du Khoun‐Khour, du Khubyan (guimbarde), et du Suur, tous protégés par l’Unesco.

La politique sera également au rendez-vous avec une table ronde “France/Russie 2012, élections présidentielles croisées” animée par Jean Radvanyi (Directeur du Centre d’études Franco‐Russe de Moscou).

Le programme complet est disponible ici.

Informations pratiques
Festival RussenKo
Les 27, 28 et 29 janvier 2012.
Tarifs
Plan des sites
Tél : 01-45-15-55-46
Site : http://www.russenko.fr

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags Festival, , Russenko, russie
Cet article est publié dans
Aucun commentaire pour Le Kremlin-Bicêtre accueille le festival Russenko
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi