Élections | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maur-des-Fossés | 28/11/2012
Réagir Par

Législatives partielles : le Front National mise sur la crise de l’UMP

Législatives partielles : le Front National mise sur la crise de l’UMP
Publicité

Alors que la crise bat son plein à l’UMP, les législatives partielles qui se tiendront les 9 et 16 décembre prochain  dans le 1ere circonscription du Val de Marne(St Maur, Créteil Nord, Bonneuil, Champigny Ouest), ainsi que dans les Hauts de Seine, pourraient bien voir un certain nombre de voix de l’UMP se reporter vers le Front National.

Selon ses cadres, le parti de Marine Le Pen, qui compte quelques 60 000 militants, a enregistré plus de 800 adhésions en deux semaines. « Samedi dernier, lorsque Marion Le Pen est venue à Sucy en Brie, j’ai discuté avec plusieurs militants qui venaient juste de quitter l’UMP », se réjouit Dominique Joly, responsable du Front National dans le Val de Marne.

De quoi espérer un joli score aux législatives partielles, dans un contexte où la crise locale prolonge sur le terrain la crise nationale. « Saint Maur est un laboratoire de l’implosion de l’UMP. Henri Plagnol, investi par l’UMP, siège dans le groupe UDI à l’Assemblée nationale tandis que le candidat UMP, Sylvain Berrios, n’a pas l’investiture. Et c’est également Henri Plagnol qui est investi par l’UDI alors que le vice-président de l’UDI, Jean Arthuis, soutient la candidate Pascale Luciani. Que de trahisons pour soutenir des ambitions personnelles!« , commente Dominique Joly.

C’est donc avec confiance que la candidate frontiste, Anne-Laure Maleyre, habitante d’Issy les Moulineaux, est repartie pour la campagne d’hiver, après avoir tenté la première circonscription val de marnaise au printemps. Après dix ans passés au MPF (Mouvement pour la France),  la militante a rejoint le Front National lorsque Philippe de Villiers, fondateur de ce mouvement souverainiste, s’est en partie retiré de la politique. « Nous faisons beaucoup de tractage et de porte à porte, à Bonneuil notamment, pour mobiliser notre électorat. »

 

 

Le FN mise sur l’écoeurement à droite et la déception  à gauche

Pour dépasser son score de juin où elle avait obtenu 4510 voix, soit 9,38% des suffrages, en troisième position derrière le député sortant, Henri Plagnol (18.137 voix/ 37,70%) et le socialiste Akli Mellouli (13.400 voix/ 27,86%),  Anne-Laure Maleyre mise sur l’écoeurement des électeurs de droite et la déception des partisans de la gauche, avec des arguments propres au Front National, condamnant une gestion de l’immigration « laxiste », des mesures insuffisantes contre l’insécurité ou encore les positions libérales en matière de société. « Au Front National, nous n’hésitons pas sur nos valeurs. Nous sommes par exemple clairement opposés au mariage homosexuel« , insiste la candidate, qui se présente en binôme avec Claude Lédion.

Au-delà de cette partielle, le parti qui compte pour l’instant deux conseillers municipaux dans le département, à Villeneuve Saint Georges et L’Hay les Rose, réfléchit aussi à sa stratégie pour les municipales.

Voir tous les articles publiés sur la législative partielle dans le Val de Marne et
la liste des 9 candidats qui se présentent avec leur site de campagne.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
3 commentaires pour Législatives partielles : le Front National mise sur la crise de l’UMP
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi