Réagir Par

Les grossistes de Rungis veulent garder leur patron

Les grossistes du Marché d’interêt national (Min) de Rungis s’inquiètent de la volonté des deux principaux actionnaires de la société de gestion du marché, la Semmaris, de remplacer le PDG Marc Spielrein dont le mandat arrive à échéance en 2012, et souhaitent au contraire son maintien.

L’Agence des participations de l’Etat (APE), qui détient 33,34% du capital de la Semmaris, a “initié une procédure de recrutement pour un nouveau PDG“, a affirmé à l’AFP Christian Pépineau, président des grossistes de Rungis, confirmant une information du Figaro. La foncière Altaréa, qui détient également 33,34% de la Semmaris, aurait également un candidat à proposer pour la succession de M. Spielrein, assure-t-il. Celui-ci règne sur Rungis depuis 1994.

La question devrait être examinée jeudi lors d’un conseil d’administration de la Semmaris, qui est également détenue par la Ville de Paris (13,19%), les professionnels (9,93%), le département du Val-de-Marne (5,6%) et la CDC (4,6%).

Les grossistes regrettent “d’avoir appris par l’extérieur” l’existence de ces procédures de recrutement, alors qu’ils siègent au conseil d’administration et qu’ils représentent “95% du financement de la Semmaris” – si l’on totalise les loyers et services payés par les grossistes.

Surtout, ils s’inquiètent de l’avenir de ce marché installé sur un terrain de 234 hectares aux portes de Paris et d’une prise de participation plus importante d’Altaréa dans la Semmaris.
Nous avons une délégation de service public”, rappelle Christian Pépineau, au service des consommateurs, pour la distribution alimentaire en Ile-de-France. Nous souhaitons que l’Etat puisse nous conforter dans l’idée qu’il ne se désengage pas de Rungis“, a-t-il ajouté. La Semmaris est “une entreprise rentable“, “un modèle de marché de gros qui s’exporte“, a-t-il souligné.

Contactée par l’AFP, l’APE n’a pas souhaité s’exprimer. De son côté Altaréa n’avait pas répondu en milieu de journée.

L’activité à Rungis a généré en 2011 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Le marché héberge plus d’un millier de grossistes.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Les grossistes de Rungis veulent garder leur patron
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi