Réagir Par

Les pas de géant du Grand Paris Express

Les pas de géant du Grand Paris Express

Voilà déjà un an que le Grand Paris Express, projet de transport public périphérique à la capitale et d’extension de la ligne 14 au Nord et Sud, a vu le jour, porté sur les fonds baptismaux par l’Etat et la Région après plusieurs mois de rivalités autour de projets concurrents. Si le consensus initial a nécessité au préalable d’intenses débats, le projet a depuis avancé fissa.Car tout le monde est motivé,

Etat, région et collectivités locales pressées par les usagers. En outre, les travaux préliminaires liés aux pré-projets ont permis de régler d’emblée quelques premières questions épineuses. Après une première phase d’études (techniques, opérationnelles, socio-économiques…) et de création des comités de pilotage pour déterminer l’emplacement des gares, l’année 2012 devrait voir le lancement effectif des enquêtes publiques, dernière étape avant la validation définitive du projet.

Enquête publique dans la partie Sud dès septembre 2012

L’enquête publique de la partie Sud de la ligne rouge (de Pont de Sèvres à Noisy-Champs-sur-Marne, qui traverse Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Seine-St Denis et Seine-et-Marne), démarrera, pour le grand public,  dès septembre pour s’achever en fin d’année tandis que seront lancées les enquêtes relatives aux derniers tronçons, à savoir la ligne verte entre Orly et Versailles (celle qui dessert le plateau de Saclay), la ligne rouge entre Noisy-Champ et Le Bourget, la ligne rouge entre les Grésillons et Le Mesnil-Amelot, la ligne rouge entre Les Grésillons et Saint Cloud et la ligne bleue entre Olympiades et Orly.

La partie ligne rouge du Val de Marne figurera donc dans la première enquête publique. Pour rappel, la ligne orange du Val de Marne (celle qui relie notamment Champigny sur Marne à Val de Fontenay) n’est en revanche pas concernée car elle fait partie du tracé complémentaire qui sera pris en charge directement par le STIF (région), dans le cadre d’un projet à part.

Précisions sur les gares Sud d’ici fin février

Outre les nouvelles études plus approfondies (c’est le cas de le dire pour les sondages qui pourront aller jusqu’a 40 mètres dans le sol…)  le gros chantier 2012 sera la confirmation de l’emplacement précis des gares et des acquisitions foncières nécessaires. Des décisions, prises entre l’Etat et les collectivités territoriales à travers des comités de pilotage (COPIL) et concrétisés dans le cadre de CDT (Contrats de territoires), qui ne seront pas toujours aisées étant donné le terrain hyper urbanisé de la petite couronne.  Pour ce qui est de la partie Sud de la ligne, ces emplacements devraient être déterminés d’ici la fin du mois de février.

Une fois toutes les étapes préalables et réglementaires franchies, d’ici la fin 2013, courant 2014, il ne restera plus qu’à creuser… Entre 7 et 10 tunneliers seraient d’ores et déjà envisagés sur différents tronçons pour avancer plus vite. “Quand on sait qu’un tunnelier permet de creuser 300 m par mois, soit environ 3 km par an, et que nous avons 144 Km à construire avant 2025, nous devons tout mettre de notre côté !” a pointé Etienne Guyot, président du directoire de la SGP hier après-midi, lors de son discours de voeux.

Pour rappel, le réseau du Grand Paris Express comptera environ 166 kilomètres et 57 gares.(Plus de 200 kilomètre e 72 gares en tenant compte des tracés complémentaires).ƒ Les trains devraient accueillir environ 1000 voyageurs et rouler entre 60 et 110 km/h.

Voir les articles précédents sur ce sujet.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags , Etienne Guyot, , SGP, STIF
Aucun commentaire pour Les pas de géant du Grand Paris Express
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi