Sécurité | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 14/04/2012
Réagir Par

Les pompiers en campagne contre les fausses alertes

La brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) annonce dans un communiqué le lancement lundi d’une campagne de communication contre les appels injustifiés au 18 et au 112, qui mettent « en péril la vie de personnes nécessitant l’intervention urgente des secours ».

Pour l’année 2011, les pompiers de Paris qui exercent leur compétence à Paris et dans les trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), soit environ 7 millions d’habitants et 24 millions de touristes, ont reçu 1.601.127 appels sur le 18 et le 112, générant quelque 501.302 interventions.

Environ 15% des appels reçus en 2011 ne concernaient pas les missions des pompiers de Paris, soit environ 240.000 appels, et il y a eu plus de 12.000 fausses alertes, annonce la BSPP.

« A ces chiffres s’ajoutent les quelque 380.000 appels correspondant à des erreurs de manipulation des téléphones » (déclenchement intempestif des téléphones portables, appels sur les numéros de fax du centre opérationnel), ajoute la brigade.

Cette campagne de communication, réalisée en partenariat avec la mairie de Paris, s’appuiera notamment sur des affiches proclamant « Abuser des numéros d’urgence nuit gravement à ceux qui en ont besoin, 18-112 urgence pompiers, ce n’est que pour l’urgence ».

En 2011, la BSPP annonce avoir sauvé 23.000 personnes dont 187 sur des feux, une centaine en milieu aquatique et 10 personnes menaçant de se jeter dans le vide.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi