Education | | 12/04/2012
Réagir Par

L’occupation du collège Albert Camus tourne court

L’occupation du collège Albert Camus tourne court

Les parents d’élèves qui avaient prévu d’occuper le collège Albert Camus du Plessis-Trévise (Val-de-Marne) dans la nuit de jeudi à vendredi, pour réclamer l’ouverture d’une classe de quatrième à la rentrée, se sont heurtés hier après-midi aux «agents du rectorat».

« Ca devient presque fasciste, je suis choquée !» s’en est indignée une mère dont la fille est scolarisée en 4ème.  A l’origine du mouvement de colère des parents d’élèves : l’augmentation des effectifs sans ouverture de classe. “Le collège Albert Camus accueillera 823 élèves en septembre 2012. En  4ème, il y aura 200 élèves, mais il n’est pas prévu d’ouvrir une huitième classe, ce qui fera donc une moyenne de 29 élèves par classe“, reproche un parent. “Pour résoudre le problème,  ils veulent scolariser des élèves sur les communes voisines, comme La Queue-en-Brie par exemple. Et pour choisir les élèves, ils proposent un tirage au sort ! » s’exclame une représentante de la FCPE (fédération de parents d’élèves). “Idem pour la demi-pension : les heures de déjeuner sont infernales ici, et pour résoudre ce problème, on veut encore tirer au sort pour déterminer qui aura le droit de manger à la cantine!”.

Soutenue par quelques professeurs, la FCPE entend « continuer les actions » à l’image de la journée « Collège mort » organisée le 9 mars dernier et où seule une dizaine d’élèves s’étaient présentés à l’heure des cours.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags Collège Albert Camus, Manifestation Education, Occupation d'école
Aucun commentaire pour L’occupation du collège Albert Camus tourne court
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi