Réagir Par

Manifestations : trois lycées et collèges de Vitry dans la rue

Publicité

Trois cents élèves, enseignants et parents d’élèves de trois établissements scolaires de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) ont manifesté vendredi à Vitry et Créteil pour protester contre une baisse de dotation des heures enseignées et les suppressions de postes. Les manifestants provenaient des lycées Jean-Macé et Romain-Rolland et du collège Gustave-Monod.

« On perd au départ 154 heures de cours par semaine pour l’année prochaine, on est très en colère, on reste très mobilisés« , motive Sandrine Bourret, professeur de philosophie. Cette baisse de dotation en heures enseignées, qui correspond à l’équivalent de sept postes et demi d’enseignants, doit se traduire par la fermeture d’une classe de première, d’une autre de terminale, et la fusion de classes de BTS, a précisé Sandrine Bourret, décrivant un climat tendu au lycée Jean-Macé. Les enseignants exigent également le départ du proviseur qui, selon madame Bourret, « est à l’origine des dysfonctionnements » affectant cet établissement.

Adjointe au maire de Vitry chargée des affaires sociales, Fabienne Le Corre est venue manifester son soutien : « Il est important que, pour l’avenir de nos jeunes, des moyens soient mis à leur disposition, que ce soient les moyens enseignants, les moyens de vie scolaire afin qu’ils puissent accéder au savoir dans de bonnes conditions. »

Les manifestants et la municipalité s’inquiètent également d’un « climat qui se dégrade » avec l’agression le jeudi 26 janvier de l’adjointe du proviseur dans l’établissement, frappée à l’épaule par le frère d’un élève qui s’était introduit dans le lycée. L’agression a causé 10 jours d’incapacité temporaire totale (ITT), selon les enseignants. Contacté, le rectorat de Créteil n’avait pas donné suite aux questions de l’AFP.
Source AFP

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi