Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 29/05/2012
Réagir Par

Marie-Anne Montchamp plus que jamais candidate au Bénélux

Publicité

« Marie-Anne Montchamp a reçu le soutien de François Fillon et de Jean-François Copé pas plus tard que la semaine dernière. Les suppositions sur un éventuel retrait de candidature ne sont que pures rumeurs« , dément Christine Tasse, proche collaboratrice de la députée UMP sortante de la 7e circonscription val de marnaise,  désormais candidate auprès des Français du Bénélux suite au redécoupage électoral qui a vu disparaître son ancienne circonscription. 

Vendredi 25 mai, un article du site d’information Nouvelles de France faisait en effet état d’un éventuel retrait de candidature de Marie-Anne Montchamp, suite à la plainte contre X pour vol de fichiers informatiques déposée par l’un de ses concurrents, Georges-Francis Seingry, fondateur de la section UMP de Belgique et délégué de celle-ci de 2003 à 2012. Celui-ci soupçonne sa concurrente et ne décolère pas de s’être fait souffler l’investiture. « Déposer une plainte en Belgique regardant des élections qui concernent la France, c’est ridicule! », souligne-t-on dans l’entourage de Marie-Anne Montchamp.

Au-delà de cette concurrence farouche entre l’investie officielle et le désormais dissident, installé en Belgique depuis 30 ans, les candidatures de droite et centre-droit ne manquent pas dans la 4e circonscription des Français de l’étranger. On y trouve ainsi Stéphane Buffetaut, officiellement investi par le Parti chrétien démocrate de Christine Boutin et le CNIP (Centre national des indépendants) de Gilles Bourdouleix; Dominique Paillé, ancien porte-parole de l’UMP désormais investi par le Parti radical de Jean-Louis Borloo; Virgine Taittinger, chef d’entreprise de vente en ligne de champagne, investie par la Gauche moderne de Jean-Louis Bockel, et encore Ruben Mohedano-Brèthes investi par l’Alliance centriste de Jean Arthuis.

Au total, 16 candidats se partagent l’affiche pour séduire les presque 100 000 électeurs de cette circonscription dont les deux-tiers résident en Belgique. Même si cet électorat est majoritairement acquis à la droite (53 % ont voté Nicolas Sarkozy au second tour de la présidentielle), il n’est donc pas question de faire l’impasse sur la campagne. L’ancienne secrétaire d’Etat aux solidarités, également ex adjointe au maire de Nogent sur Marne, a pris un appartement à Bruxelles et sillonne Belgique, Pays Bas et Luxembourg. « C’est une campagne inédite par rapport à une circonscription classique, explique Christine Tasse. Il y a beaucoup de réunions d’appartements et quelques débats sont aussi organisés sur place. »

Voir les précédents articles sur Marie-Anne Montchamp

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour Marie-Anne Montchamp plus que jamais candidate au Bénélux
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi