Réagir Par

Millepages à Vincennes : une librairie indépendante qui ne se laisse pas aller

Millepages à Vincennes : une librairie indépendante qui ne se laisse pas aller

Avec ses animations permanentes (dédicaces, débats, rencontres, festivals…) et ses 75 000 titres de livres en rayon dans ses deux magasins, la librairie Millepages de Vincennes (Val de marne) est devenue une institution culturelle dans la ville, multipliant les initiatives pour rester à la page et conserver sa précieuse indépendance. Rencontre avec son directeur, Pascal Thuot, bibliophile réaliste mais optimiste.

Un roman vachard qui avance sans déambulateur ! ou encore Aventures débridées, suspense implacable et rebondissements en cascade… A la librairie Millepages, nichée au fond d’une cour dans l’interminable rue de Fontenay à Vincennes , pas besoin de tête de gondole pour attirer le chaland, les commentaires accrocheurs qui s’échappent des bristols soigneusement glissés entre les pages de livres suffisent pour accrocher l’imagination et donner envie de feuilleter.

Ici, c’est le domaine de Pascal Thuot. Après des études d’histoire et son service militaire au début des années 90, il s’initie au métier au sein la librairie de littérature allemande Buchladen, dans le 18e arrondissement de Paris. «C’est là que j’ai appris le métier, je suis ensuite passé par une grande enseigne et puis je suis arrivé à Millepages il y a douze ans», raconte le bibliophile, qui s’est fait une spécialité du rayon littérature française et sciences humaines.

Fondée en 1980 par Francis Geffard (également à l’initiative du festival vincennois de culture américaine, America, qui se tient tous les deux ans), Millepages ne se contente pas de vendre des livres. «Nous organisons beaucoup d’animations, nous recevons entre soixante et quatre vingt auteurs par an ce qui représente environ deux événements par semaine, dans tous les genres», détaille Pascal Thuot. «La réelle différence entre une grande enseigne et une libraire indépendante, c’est le service apporté, l’humeur, la manière de transformer cet acte marchand en plaisir pur», reprend le libraire.

L’enseigne vincennoise a su s’adapter à la tendance en ouvrant, en 2009, une librairie jeunesse et BD -secteur porteur de l’édition. Une initiative d’autant plus appréciée que les conseils de libraires sont particulièrement bienvenus dans cet univers dont la segmentation entre âges et styles déroute l’adulte.

Livraison en 3 heures chrono

Consciente de sa fragilité en tant que librairie indépendante et bien décidée à ne pas se laisser grignoter par la concurrence d’Internet, des hypermarchés et autres chaînes de magasins culturels, Millepages s’est associée à sept autres librairies de l’est parisien pour constituer le GIE (Groupement d’intérêt économique) Librest, qui dispose d’un stock mutualisé de 120 000 références et 400 000 volumes, et d’un site Internet de vente en ligne grand public qui assure la livraison des ouvrages en vélo, en trois heures seulement, à Paris et Vincennes ! Grâce à cette mutualisation de leur effort commercial, les huit librairies ont pu obtenir des marchés publics franciliens qui leur échappaient trop souvent. «Nous avons créé une structure qui nous permet de concurrencer la SFL (Société française du livre) et les grandes libraires comme Decitre, à Lyon, qui ont tendance à sortir de leur région pour aller attraper des marchés publics telles que les médiathèques» Au-delà de l’aspect économique, Librest a également été à l’initiative en novembre dernier, de la première édition du festival Esprits Libres, dédié aux sciences humaines.

Au total, Millepages met en vente quelques 75 000 références dont 60 000 nouveautés par an. «Aujourd’hui, la production d’ouvrages explose. Ce contexte est favorable à la création mais la rend aussi plus fragile en raison de la concurrence et du peu de supports qui parlent des livres, analyse Pascal Thuot. Du coup, la durée de vie des livres ne fait que régresser. Et puis, les grands lecteurs disparaissent, ceux qui lisaient plus de cinquante livres par an appartiennent à une autre génération…»

Informations pratiques

Librairie Millepages : 91, rue de Fontenay 94300 VINCENNES Tél : 01 43 28 04 15
Millepages Jeunesse : 174, rue de Fontenay 94300 VINCENNES Tél : 01 43 28 84 30

Liens utiles
Millepages
Librest
Festival Esprits Libres
Festival America

Voir aussi l’interview de Francis Geffard, fondateur de Millepages par vincennestv.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Millepages à Vincennes : une librairie indépendante qui ne se laisse pas aller
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi