Education | | 29/06/2012
Réagir Par

Mobilisation contre la suppression d’une classe à l’école Amédée Dunois

Une dizaine de mères d’élèves, des associations FCPE et PEEP ont occupé l’école Amédée Dunois de Boissy-Saint-Léger jeudi 28 juin, encouragées par le mairie qui avait fourni une banderole, suite à l’annonce d’une fermeture de classe à la rentrée prochaine alors que le seuil d’ouverture d’une nouvelle classe, de 27 élèves en moyenne par classe, serait déjà dépassé.

En parallèle de cette journée d’action, une lettre, qui a récolté plus de 300 signatures, a été envoyée au ministère de l’Education Nationale ainsi qu’au recteur de l’Académie de Créteil pour faire état de la situation de l’école et réclamer des créations de postes. Un autre courrier a été adressé au nouveau député, Roger Gérard Schwartzenberg,  pour lui demander de recevoir une délégation et d’intervenir auprès du ministre pour qu’il annule la fermeture.

“Notre école est répartie sur deux sites distants d’un kilomètre (3 classes à l’annexe Vallou et 7 classes sur le site Dunois). J’ai deux enfants de 8 et 10 ans et je ne veux pas qu’ils soient séparés“, motive Sandrine, une mère d’élèves. “Il y a aussi un problème de carte de transports, si nos enfants se retrouvent à Vallou, nous devrons payer 360 euros de frais pour la carte.” ajoute une autre parente en colère.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Mobilisation contre la suppression d’une classe à l’école Amédée Dunois
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi