Réagir Par

Nathalie Kosciusko-Morizet remplace Nicolas Sarkozy à Saint Mandé

Publicité

Le président Nicolas Sarkozy, qui devait se rendre dans le Val de Marne, à Saint Mandé, ce midi, pour parler avec des restaurateurs pour y évoquer la situation de leur profession,  a décidé de se rendre immédiatement à Toulouse après la fusillade qui a fait quatre morts, dont trois enfants, lundi matin devant un collège-lycée juif, selon un dernier bilan.

« Je me rends dans quelques instants à Toulouse. C’est une tragédie épouvantable (…) C’est l’ensemble de République française qui est touché par ce drame abominable« , a affirmé M. Sarkozy sur France O. L’Elysée a précisé que le président s’y rendait à 11h30 accompagné du ministre de l’Education, Luc Chatel, et de Richard Prasquier, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

François Hollande, le candidat PS à l’Elysée, a également décidé d’aller sur place par « solidarité » avec les familles de victimes et la communauté juive de France. Il devait y arriver en début d’après-midi.

Selon M. Sarkozy, « il y a quelques similitudes (avec les meurtres récents de trois parachutistes à Toulouse et Montauban, ndlr) mais c’est beaucoup trop tôt pour dire si ce lien est véritable ou pas. Seules la police et la justice nous diront les conséquences qu’il y a à en tirer ». Le tireur, qui se déplaçait à scooter, était muni de deux armes, dont une de même calibre que pour les meurtres des parachutistes à Toulouse et Montauban. Selon le procureur de la République de Toulouse Michel Valet, « il existe des éléments qui justifient qu’on se pose très sérieusement la question d’un lien ».

Parmi les quatre morts figurent un professeur de religion et ses deux enfants. La fusillade devant le collège-lycée juif Ozar Hatora de Toulouse a également fait un blessé grave. Des témoins ont vu un homme ouvrir le feu sur un groupe de parents et d’enfants dans un quartier résidentiel de Toulouse puis s’enfuir à scooter.

Les agendas de campagne de MM. Sarkozy et Hollande ont été bouleversés par le drame.  A Saint Mandé, c’est Nathalie Kosciusko-Morizet qui présidera la réunion prévue avec les restaurateurs.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi