Société | | 15/02/2012
Réagir Par

Nogent c’est maintenant vs Le changement c’est maintenant : le duel des slogans au tribunal

Nogent c’est maintenant vs Le changement c’est maintenant : le duel des slogans au tribunal

Deux heures de débat, et pas moins de cinq avocats du côté du Parti socialiste… ainsi s’est déroulée l’audience en référé concernant l’usage du terme «c’est maintenant» dans le slogan de François Hollande, contestée par le mouvement politique nogentais sans étiquette ‘Nogent c’est maintenant’ qui évoque un  brouillage d’image. «Nous sommes sans étiquette et nous ne souhaitons pas que l’on nous assimile avec le parti socialiste alors que nous militons depuis 2007 pour défendre notre indépendance», justifie le leader du mouvement, Marc Arazi, conseiller municipal d’opposition à Nogent sur Marne.

Son souhait : faire interdire l’usage de la formule Le changement c’est maintenant dans la cinquième circonscription du Val de Marne (Nogent, Champigny, Bry, Le Perreux) où le mouvement compte se présenter lors des législatives, et demander qu’une large communication soit faite pour rappeler la distinction entre les deux partis. Pour attaquer, le mouvement local n’a pas choisi le droit des marques mais le préjudice subi (voir article détaillé sur ce point).

De son côté, le Parti socialiste s’est défendu en arguant notamment de la différence de notoriété entre les deux mouvements ainsi que sur l’incohérence à interdire l’usage d’un slogan uniquement dans une partie du territoire. «Car de deux choses l’une, indique l’avocat du parti dans son mémoire en défense. Soit l’expression est protégée en France et François Hollande ne peut l’utiliser sur le territoire de ce pays. Ce serait parfaitement ridicule compte tenu de la notoriété des uns et des autres, de leur importance politique et de l’enjeu réel mais cela serait au moins cohérent. Soit l’expression n’a de sens que dans le Val de Marne, plus précisément dans la 5éme circonscription de ce département mais plus certainement encore, malgré les résultats modeste du « mouvement » en cause, dans la seule ville de Nogent, et elle ne saurait faire obstacle à l’usage, par François Hollande, du slogan en cause pour la France entière.» Une explication qui ne satisfait pas Marc Arazi. «Le seul argument du PS est nier notre existence. Leur slogan devrait être l’arrogance c’est maintenant ! »

A l’issue du débat entre les parties de ce matin, la recevabilité de la demande de suspension en référé n’a pas été tranchée. Il faudra patienter jusqu’au 2 mars pour connaître le verdict. Pour précision, il ne s’agit pas pour l’instant du jugement sur le fond, celui-ci se tiendra dans plusieurs mois, mais simplement d’une suspension de l’usage en attendant le jugement définitif.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
23 commentaires pour Nogent c’est maintenant vs Le changement c’est maintenant : le duel des slogans au tribunal
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi