Société | | 28/02/2012
Réagir Par

Nogent : le parc des artistes retrouve ses lignes d’antan

Plus grand espace vert de Nogent sur Marne, situé en amont du stade sous la lune Alain Mimoun, le parc de la Maison nationale des artistes (MNA) et de la Maison d’art Bernard Anthonioz (MABA), anciennes demeures bourgeoises du coteau qui appartiennent désormais à la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques (FNAGP) et abritent une maison de retraite et un musée d’art contemporain, a dû procéder fin 2011 à l’abattage de 80 arbres malades et menaçant de tomber. L’occasion pour le site, qui compte un millier d’arbres, de retrouver ses lignes paysagères d’antan.

«Au-delà de la mise en sécurité du parc et des voies de circulation qui le bordent, les travaux ont fait réapparaître les lignes de force de ce lieu remarquable, ont permis de retrouver certaines des perspectives des 17ème et 18ème siècles et remis en valeur les arbres exceptionnels qui étaient jusqu’alors masqués par le développement d’essences qui ne faisaient pas partie des plantations originelles. Les travaux de recherche dans les archives de la Fondation et de la famille Smith-Lesouef engagés par l’équipe de paysagistes conforteront les parti-pris de réaménagement futur», explique Gérard Alaux, directeur de la MABA et de la MNA. Des campagnes d’élagage sont désormais prévues en complément de cette première phase notamment avec l’Ecole du Breuil située dans le bois de Vincennes, dans le cadre des enseignements de la section concernée cette école d’horticulture de la Ville de Paris.

Ci-dessous quelques images prises suite à l’abattage des arbres, commentées par Gérard Alaux (double-cliquer pour agrandir l’image).


Cette photo montre une nouvelle allée dégagée, vestige d’une allée de tilleuls figurant sur les plans du jardin tel qu’il était au 18ème siècle.


Cette photo montre le dégagement des perspectives latérales du parc au 18ème. A cette époque, le parc disposait de perspectives principales perpendiculaires à la Marne, mais également de perspectives latérales donnant vers l’est qui ont progressivement été envahies par la végétation et occultées. Cette vue, après abattage de sujets dangereux situés près du mur d’enceinte donne une idée d’une de ces allées transversales qui se prolongeaient au-delà de portails latéraux fermés par des grilles qui subsistent rue du Port et qui ouvraient soit sur des voies de circulation comme ici, soit sur le paysage environnant.


Cette photo montre l’un des deux platanes remarquables du parc. Il se trouve au fond de la pelouse côté MABA. Un autre se trouve au milieu de la pelouse côté MNA, autour duquel a été effectué un travail d’éclaircissement d’arbres ne correspondant pas aux plantations originelles. Sur cette partie du parc, la fluidité de la pelouse entre la partie haute et la partie basse (vers les ateliers) a également été restaurée alors qu’elle était obstruée par des éléments qui avaient masqué au fil des années la cohérence de la perspective.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour Nogent : le parc des artistes retrouve ses lignes d’antan
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi