Publicité
Publicité : Welcome94 - l'énergie d'entreprendre
En images | | 26/06/2012
Réagir Par

Prévention routière au fort de Champigny

Prévention routière au fort de Champigny

35 personnes sont mortes sur la route dans le Val de Marne en 2011, contre 28 en 2010. La prévention routière n’est donc pas un luxe. C’est dans ce contexte que la ville de Chennevières organise tous les ans des journées de sensibilisation à la sécurité routière. Retour en images sur la manifestation du 13 juin, qui se tenait au fort de Champigny avec le commissariat de Chennevières et la caserne de pompiers de Champigny. 

Après une conférence matinale prévue sur la responsabilité pénale des conducteurs, l’après-midi était consacrée aux travaux pratiques, en direction notamment du jeune public, venu des écoles et centres de loisirs avoisinants pour apprendre les bons réflexes, que ce soit pour traverser un passage piéton ou pour la circulation en vélo.

Circuit vélo pour les enfants

 

 

Assis sur un siège, le conducteur doit suivre les instructions de s’arrêter ou d’accélérer. La manœuvre semble simple, mais la simulation plus compliquée. Anne justifie ses difficultés : d’habitude, je me fie au bruit que fait le moteur, là c’est plus dur. Cette simulation est une expérience troublante, j’ai même fini par avoir un accident alors que je n’en ai jamais eu ! »

 

Samantha et Romain testent le réactiomètre, un logiciel qui simule la conduite selon différents paramètres, en calculant le temps de réaction sous alcool, en cas de fatigue ou encore de nuit. Il affiche le nombre de mètres parcourus entre la réaction face à un danger et la distance parcouru jusqu’à l’arrêt total du véhicule. Les réactions fusent : « waou, on n’imagine pas qu’il faille autant de temps pour réagir. » Chaque pallier de simulation augmente la violence des chocs et a par conséquent plus d’impact sur la prise de conscience.

 

Un parcours défini par des plots doit être réalisé avec des lunettes qui simulent l’état d’ébriété. La première paire déforment la vision à un niveau comparable à 0,8g d’alcool par litre de sang, la seconde paire à 1,5g/l. L’effet d’optique est tel qu’on a réellement l’impression d’être saoul! Le policier qui encadre l’atelier tend la main à celui qui teste. Le résultat est bluffant : la main tendue est à 25 centimètres de l’endroit visé. L’agent précise qu’avec l’énergie cinétique, l’impact du corps est plus lourd. Il rappelle également que « l’effet de l’alcool désinhibe le conducteur, même s’il a conscience d’être sous l’emprise de l’alcool, il se montrera dans un premier temps prudent puis pensera pourvoir gérer la situation… »

 

 

Le but de cette simulation d'un tonneau n’est pas de montrer la violence des soubresauts du véhicule, mais démontrer l’importance d’une ceinture bien mise. On en ressort toutefois grogi et tremblant. L’expérience laisse un souvenir tenace!

désincarcération d'une voiture

Désincarnation d’une voiture mode d'emploi : les pompiers démontent la voiture en moins d’une demi-heure, montre en main. Il faut commencer par la portière côté conducteur et s’attaquer ensuite au pare-brise.

 

Le maire de Chennevières, Bertrand Haemmerlé, motive l'organisation de cette journée : "Cela fait 10-15 ans que nous faisons ces activités pour sensibiliser les habitants. L’événement coûte un certain budget, mais la sécurité n’a pas de prix. Nous intervenons également dans les écoles et avons mis des bandes jaunes aux abords des écoles afin que les conducteurs ralentissent et ne se garent pas n’importe où!"

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Prévention routière au fort de Champigny
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi