Réagir Par

Quelle eau du robinet buvons-nous dans le Val de Marne?

Quelle eau du robinet buvons-nous dans le Val de Marne?

A quelques jours de la journée mondiale de l’eau (22 mars), l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Île-de-France a publié la semaine dernière les résultats de son bilan 2010 sur la qualité de l’eau dans la région. Résultat dans le Val de Marne ? Presque parfait!

Après avoir réalisé plus de 25.500 prélèvements d’eau dans la région Ile de France- dont 2143 dans le Val de Marne, l’ARS indique ainsi que 100 % de la population Val de Marnaise a été alimentée par une eau “d’excellente qualité bactériologique”. La conformité est également indiquée comme totale concernant la présence de pesticides.

Concernant la teneur en nitrates, l’eau du robinet du Val de Marne contient en moyenne entre 3 et 25mg par litre, sauf du coté de Rungis et Villeneuve le roi où elle en contient entre 25 à 40mg/litre, ce qui est un peu élevé mais reste conforme. Pour rappel, les nitrates sont des constituants de l’alimentation humaine et leurs apports quotidiens varient entre 30 et 300 mg selon les habitudes alimentaires. Ils se trouvent principalement dans les légumes mais l’eau de boisson représente en moyenne le quart des ingestions en nitrates pour les adultes.  La limite de présence de nitrates dans l’eau du robinet se situe à 50 mg/l pour une conformité totale.

Le fluor, lui, doit être idéalement présent dans l’eau potable dans une proportion de  0,5 à 1,5 mg/l. En quantité trop faible, il n’assure plus la prévention de la carie dentaire. En quantité trop forte,  il génère des risques de fluoroses dentaires ou osseuses. Dans le Val de Marne, la teneur est très peu élevée, en deçà de 0,3 mg/m, un tout petit plus dans l’Est du département.

La dureté de l’eau (taux de calcaire) est stable dans l’ensemble du département. La dureté d’une eau est liée à la nature des terrains traversés et reflète sa teneur en sels de calcium et de magnésium. Elle s’exprime en titre hydrotimétrique (TH) et se mesure en degré français (°f). Les eaux dures (TH de plus de 35°f) ne présentent pas de risque pour la santé mais plutôt des inconvénients liés à l’entartrage des appareils ménagers. Les risques pour la santé proviennent des eaux trop douces  (TH inférieur à 10°f) qui deviennent agressives et sont susceptibles de dissoudre les matériaux à leur contact. (ce qui est ennuyeux en cas de canalisations en plomb). C’est pourquoi il est recommandé de n’utiliser les dispositifs d’adoucissement que pour le circuit d’eau chaude et pas pour l’eau à boire. Dans le Val de Marne, l’eau est considérée comme calcaire et se situe entre 20°f et 35°f.

D’où vient l’eau du robinet ?

Dans le Val de Marne, l’eau du robinet vient à la fois des ressources souterraines et des rivières comme la Marne. Les eaux souterraines sont de plus en plus souvent traitées de façon à réduire les teneurs en pesticides et nitrates. Les eaux de rivières subissent des traitement très poussés avec notamment filtration sur charbon actif pour éliminer les micropolluants.  Les prélèvements pour contrôler la conformité ont lieu à trois niveaux: au captage, après traitement et avant distribution et enfin au robinet du consommateur. Les deux principaux exploitants du département sont Véolia et la Lyonnaise des eaux.

Chaque abonné reçoit une synthèse annuelle avec les principaux résultats du contrôle sanitaire (microbiologie, nitrates, pesticides…). Voir aussi les résultats d’analyse par ville, en ligne.

Voir la synthèse complète des résultats de l’ARS

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Quelle eau du robinet buvons-nous dans le Val de Marne?
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi