Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 13/06/2012
Réagir Par

Réactions suite au 1er tour des élections législatives à Nogent

Réactions suite au 1er tour des élections législatives à Nogent
Publicité

Le premier tour des élections législatives 2012 à Nogent sur Marne a maintenu en lice Gilles Carrez, député UMP sortant et maire du Perreux, et la socialiste campinoise Caroline Adomo, qui ont totalisé à eux deux 68,16% des voix (voir le détail des résultats). Réactions des différents candidats :

Dans l’entourage de Gilles Carrez, le bon score du PS (qui passe de 16 % à plus de 27 % alors que la 5e  circonscription ne comprenait pas Nogent en 2007) est expliqué par la mobilisation plus importante des électeurs socialistes qu’UMP, plus que par une vague rose. Il s’agit donc avant tout de mobiliser. Pour le maire UMP de Nogent, c’est le taux d’abstention (qui frise les 45%) qui inquiète le plus. « Une nouvelle fois, les abstentionnistes sont les acteurs décisifs de cette élection qui, placée après la présidentielle, relativise aux yeux des électeurs l’importance du Parlement. (…) J’espère que les électeurs, notamment de la droite et du centre, se réveilleront pour le second tour » , indique l’élu dans un communiqué. Le même s’interroge également sur l’éviction du dernier député communiste du département, Pierre Gosnat. « Cette élection législative va marquer à gauche une évolution dans la vie politique d’un département dont la direction a toujours été communiste (sauf les 6 ans de présidence de Roland Nungesser). Est-ce que les électeurs du Front de Gauche vont mesurer qu’en respectant le « désistement républicain », ils précipiteront leur perte au profit du Parti Socialiste ? Vaste question dont nous aurons une partie de réponse dimanche prochain ! » s’interroge le maire de Nogent.

Caroline Adomo, la candidate socialiste, se réjouit pour sa part d’un score qui a augmenté de plus de 11% par rapport à 2007, se hissant à 27,27%. « Pourtant, j’étais face à deux maires (ndlr : Gilles Carrez au Perreux et Dominique Adenot à Champigny), bien ancrés dans leur ville. Je crois que notre campagne de terrain a porté ses fruits. Nous avons été en permanence au contact des habitants des quatre communes concernées depuis quatre mois et nous allons continuer jusqu’à vendredi. « , indique la candidate campinoise.

Du côté du MoDem, David Jourdan, chef de file de la section nogentaise, ne cache pas sa déception que la candidate MoDem, Jessica Perniceni, n’ait fait que 2,68%. « Je pensais que l’on ferait au moins 5 %. Je ne mesurais pas l’impact de la bipolarisation. Je suis également atterré par le taux d’abstention. Enfin, je regrette les candidatures saugrenues de partis sans véritable projet national et dont on ne voit jamais les militants. Je suis en revanche rassuré de constater que le débauchage par un candidat concurrent de notre consoeur MoDem du Perreux n’a pas porté ses fruits.   Quoi qu’il en soit, le résultat de ces élections n’entame aucunement nos convictions. Le MoDem n’est ni à vendre, ni à acheter. Et nous comptons bien être présents à l’occasion des élections municipales, dans une démarche dont l’objectif ne sera pas de flatter nos egos. »

 

 

Marc Arazi, candidat du mouvement C’est maintenant, admet également avoir été déçu de son score (0,84%) : « Beaucoup de nos électeurs, y compris des très proches, se sont positionnés au niveau national et non local dans cette élection. Le poids des étiquettes politiques a été déterminant, plus que la personnalité des candidats les incarnant. Dans ce contexte, le score de notre mouvement se situe juste en dessous des principales formations politiques. Je ne le prends pas à titre personnel et ma détermination reste totale. En revanche, nous avons un souci financier. Nous pensions pouvoir couvrir nos frais de campagne en faisant plus de 5%, ce qui ne sera pas le cas, et nous ne pouvons pas non plus bénéficier des financements liés aux partis qui présentent 50 candidats. »

Toute nouvelle en politique, Lydie Zhu, candidate du Parti Libéral Démocrate, a plutôt vu cette campagne comme un baptême de militantisme, et ne compte pas s’arrêter là, malgré son faible score (0,37%) qu’elle explique tant par la bipolarisation de cette élection que parce qu’elle n’était pas assez connue. « J’ai reçu des e-mails encourageants et je vais monter une section locale du PLD sur les quatre communes de la circonscription. J’ai aussi été contactée par des mouvements locaux et vais m’informer davantage sur toutes ces formations », précise la candidate du PLD.

Réactions d’Arnaud Dussud, candidat EELV, et de Dominique Adenot, candidat Front de Gauche, à venir.


 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
11 commentaires pour Réactions suite au 1er tour des élections législatives à Nogent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi