Publicité
Publicité : WELCOME 94 - l'évènement 2019 pour les entrepreneurs du Val-de-Marne
Education | Valenton | 04/09/2012
Réagir Par

Rentrée des classes, rentrée des manifs

Rentrée des classes, rentrée des manifs
Publicité

Le retour sur le chemin de l’école signifie aussi le retour des revendications des parents d’élèves comme du personnel enseignant. En jeu : des ouvertures de classes et des postes d’enseignants RASED (réseau d’aide aux élèves en grande difficulté). Occupations de classes et actions diverses ont déjà eu lieu hier à Fontenay-sous-Bois,Vitry, Champigny, la Queue-en-Brie, Valenton (voir ci-dessous)…. et une manifestation est prévue dès aujourd’hui devant le rectorat de Créteil à 13h30. 

A Valenton hier, les représentants de trois écoles sont venus expliquer leur cas à l’Inspection académique. Parmi elles, l’école Jean Jaurès, située en plein coeur du Val Pompadour. « Nous avons déjà 110 enfants pour 4 enseignants. Et cela ne va pas s’arranger dans les mois à venir« , expose la directrice, Françoise Labat. Plusieurs dizaines de logements doivent en effet être livrés à proximité courant novembre ainsi qu’en janvier 2013. « Et ces nouveaux habitants voudront inscrire leurs enfants à l’école du quartier« , pointe Françoise Baud, maire de Valenton, venue accueillir les parents d’élèves. Pour la directrice, pas question de s’en tenir à 4 classes : « Ce matin, l’équipe pédagogique a refusé de faire la répartition des élèves sur 4 classes, mais sur 5 classes! », explique-t-elle.

Deux autres écoles de la ville revendiquent pour leur part la création de postes d’enseignants en RASED. « Il y a encore trois ans, 8 enseignants RASED s’occupaient des enfants de la circonscription. Aujourd’hui, ils ne sont plus que deux, dont un sur la sellette« , regrette Françoise Baud. Pour se faire entendre, les écoles ont organisé un rassemblement devant l’Inspection académique et un car a été affrété spécialement pour accompagner les manifestants. Mais seule une dizaine de parents d’élèves sont montés… « Lors d’une réunion, le 29 juin dernier, j’avais insisté sur l’importance d’avoir le soutien des parents. Beaucoup étaient motivés, mais entre temps, les grandes vacances sont passées par là… » regrette Françoise Labat.

Après quelques pourparlers devant l’entrée de l’Inspection, une délégation a été reçue en fin de matinée et l’Académie a pris acte de leurs revendications. La délégation reviendra les porter une nouvelle fois vendredi, lors du Comité technique spécial départemental (CTSD).

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi