Emploi | Nogent-Sur-Marne | 27/09/2012
Réagir Par

Retour sur le Carrefour de l’emploi de l’Est parisien

Publicité

Alors que la France vient de franchir le seuil symbolique de 3 millions de chômeurs (près de 62.000 dans le Val-de-Marne), la 16e édition du Carrefour de l’Emploi de l’Est parisien se tenait ce jeudi 27 septembre au Pavillon Baltard (Nogent-sur-Marne). Plusieurs centaines de postes étaient à pourvoir.

Il reste des emplois à pourvoir dans le Val de Marne, le Carrefour de l’Emploi de l’Est parisien qui s’est tenu ce 27 septembre en atteste. Ainsi, Nikon est venue chercher un chef de produits pour son site de Champigny (BAC +5 exigé, si possible en biophysique et expérience professionnelle de 2 à 5 ans en microscopie ou commerce). Kelly, entreprise de BTP basée à Sucy, a besoin d’un électrotechnicien (BTS maintenance industrielle ou BAC PRO MSMA – 2 années d’expérience pour un CDD).  Eurolabor, entreprise d’intérimaires, recherche des  des mécaniciens automobiles (CAP – BAC PRO – 2 ans d’expérience, à partir de 2000 euros nets/mois) dans le 92 et le 94 et Kangourou Kids, une société de Saint-Maur qui propose des gardes d’enfants à domicile souhaite recruter des personnes à temps partiel pour des contrats de 8 à 25 heures (6 mois d’expérience requis, pour une rémunération de 10,34 euros bruts/heure) ou à temps plein (11,37 euros bruts/heure).

Les secteurs les plus demandeurs : le BTP, les services à la personne et la comptabilité.

Un certain nombre de visiteurs ont trouvé leur bonheur. Bastien, jeune bryard, est ravi de repartir avec une formation de carreleur à Champigny. Lina, trentenaire au chômage depuis 8 mois qui cherche un emploi dans la vente de cosmétiques est en revanche revenue bredouille.

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi