Société | | 04/04/2012
Réagir Par

Rétrospective Odon à Nogent sur Marne

Le plasticien Odon fait l’objet d’une rétrospective dans quatre lieux de Nogent sur Marne : le Carré des Coignard, l’église St Saturnin, la Maison nationale des artistes (Exposition Odon, ici et maintenant) et la galerie Christian Croset, du 6 au 22 avril 2012. Pour accompagner cette rétrospective, un catalogue est également consacré à cet artiste, préfacé par Christian Gatard et édité avec la participation de la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques. Deux vernissages sont prévus le jeudi 5 avril : le premier à 18h à la Maison nationale des artistes et le second à 19h30 au Carré des Coignard.

Depuis quelques années, Odon se consacre au tressage de papiers bruts ou colorés. Le parcours des expositions montre l’évolution de son travail depuis les années 1970, ainsi que la diversité de sa création : peintures, dessins estampes et, bien sûr, tressages, travaux récents ou plus anciens, intimes ou majestueux. Odon a exposé en France et à l’étranger, dans des sites comme l’Institut français de New-York, le Centre Jean-Marie Tjibaou en Nouvelle-Calédonie, la chapelle de la Salpétrière, et encore les abbayes de Cluny et de Saint-Riquier.

Informations pratiques
Du 6 au 22 avril 2012 à Nogent sur Marne
Entrée libre et gratuite
Quatre lieux :
La Maison nationale des artistes 14, rue Charles VII
L’Eglise Saint Saturnin  132, rue Charles de Gaulle
Le Carré des Coignard 150 Grande rue Charles de Gaulle (du mardi au vendredi de 15h à 19h et le WE de 10h à 12h et de 15h à 19h)
Galerie Christian Croset – Atelier Art Actuel 4 rue Edmond Vitry (mardi, jeudi, vendredi et samedi de 15h à 19h)

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Rétrospective Odon à Nogent sur Marne
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    A lire aussi