Logements | Accueil Val de Marne (94) Saint-Mandé | 03/04/2012
Réagir Par

Saint Mandé: mobilisation contre une vente à la découpe

Saint Mandé: mobilisation contre une vente à la découpe
Publicité

Une vingtaine de manifestants étaient réunis ce matin, mardi 3 avril, au 22 rue des alouettes à Saint Mandé pour manifester contre la vente à la découpe de leur immeuble. De multiples associations de locataires se sont formées pour lutter contre ce type de revente, dont l’association Alouette Pouchard, constituée par les locataires de l’immeuble de la rue des Alouettes. Explications.

En octobre 2010, l’ancien propriétaire, Gan Foncier, a vendu à la société l’Orée du bois 309 
appartements répartis sur quatre communes (Boulogne Billancourt, Neuilly sur seine, Charenton le pont et Saint Mandé). En décembre 2010, cette filiale de la BNP convoque les locataires pour leur signifier la vente à la découpe de leur immeuble. Ce type de vente consiste à acheter un immeuble pour le revendre ensuite appartement par appartement. Fin 2011, le m2 est évalué à environ 7500 euros. Pour la majorité des résidents, ce prix est trop onéreux et 90% d’entre eux préfèrent rester locataires, option qui ne leur est pas proposée. Les 159 appartements situés dans deux des immeubles, à Saint-Mandé et à Charenton sont alors mis en vente. Pour le moment, 7 appartements libres ont été vendus.

Pour défendre les intérêts des 113 locataires, deux associations (Alouette Pouchard à Saint-Mandé et Chanzy-Paris à Charenton) se sont entre temps constituées. Pour le président de l’association des Alouette Pouchard, David Ellia « cette vente à la découpe est un scandale, car ce n’est qu’une opération spéculative immobilière afin de gagner encore et encore plus d’argent. C’est la puissance financière face à l’impuissance des locataires. » souligne-t-il. « Il faut modifier la loi sur les plus values et les taxer suffisamment afin d’avoir un effet dissuasif sur ce genre de pratique », ajoute David Dornbusch, militant socialiste de Fontenay sous Bois, venu soutenir l’association.

Associés à leurs consœurs se battant pour la même cause à Boulogne-Billancourt, Courbevoie et différents arrondissements parisiens (12e, 19e…), l’association Alouette Pouchard étudie aujourd’hui un recours en justice.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Saint Mandé: mobilisation contre une vente à la découpe
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi