Société | Nogent-Sur-Marne | 18/01/2012
Réagir Par

Saint Mandé : NKM inaugure le pôle géosciences

Saint Mandé : NKM inaugure le pôle géosciences
Publicité

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement a inauguré mercredi matin le premier bâtiment du Pôle géosciences à Saint-Mandé. Ce centre d'expertise sur le climat, la géographie et les océans réunit trois administrations: l'institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Météo-France et l'antenne parisienne du Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM).

« Cela montre que des administrations qui étaient parallèles et parfois concurrentes peuvent travailler ensemble! » s’est réjouie la ministre. Financé par la revente des anciens locaux de Météo France et de l’IGN, ce nouveau bâtiment de 25 mètre de haut et 110 mètres de long accueillera les 3 000 employés de ces administrations nouvellement réunies.

1 pôle, 3 administrations

Premier acteur du pôle Géosciences : l’IGN (Institut national de l’information géographique et forestière), résultat de la récente fusion entre l’Institut géographique national et l’inventaire forestier national. Cet institut a pour vocation de décrire, d’un point de vue géométrique et physique, la surface du territoire national et l’occupation de son sol. Second acteur : Météo France. Outre la prévision du temps et l’étude des climats et de ses évolutions,  il s’est vu assigner  récemment de nouveaux objectifs notamment en matière de sécurité et de technique de prévision. Dernier acteur : le Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM). Il a pour vocation de garantir la qualité et disponibilité de l’information décrivant l’environnement physique maritime, côtier et océanique. Ces trois administrations rassemblées devraient constituer un centre d’expertise sur le climat, la géographie et les océans.

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi