Publicité
Publicité : Ordival 94
Emploi | Vitry-sur-Seine | 18/09/2012
Réagir Par

Sanofi : du nouveau sur la réorganisation

Sanofi : du nouveau sur la réorganisation
Publicité

Les élus du personnel de Sanofi ont été convoqués mardi 25 septembre  par la direction du groupe pharmaceutique au sujet de la réorganisation évoquée en juillet, a-t-on appris mardi auprès des syndicats.

Les représentants du personnel de cinq branches sont conviés à rencontrer la direction à ce sujet dans le cadre de CCE (Comité central d’entreprise): le siège, la recherche, la production pharmaceutique, les vaccins (Sanofi Pasteur) et la santé animale (Mérial).
En préalable, les élus ont fait la demande unanime de se voir communiquer en amont de la réunion les documents relatifs à l’ordre du jour, a indiqué Thierry Bodin, coordinateur CGT.

Sanofi convoqué par le gouvernement ?

Selon une source proche du dossier, le gouvernement « souhaite vivement »
rencontrer la direction de Sanofi avant le 25 septembre pour évoquer la situation.
En juillet, la direction avait annoncé une réorganisation dans la recherche, la production de vaccins et les fonctions support, sans préciser son impact sur les effectifs. Pour les syndicats, il s’agit d' »un nouveau plan de restructuration » pouvant toucher 1.200 à 2.500 postes en France.

Le groupe pharmaceutique, l’une des valeurs phares du CAC 40, s’est dit en quête d’une meilleure compétitivité, alors qu’un nouveau plan de 2 milliards d’euros d’économies d’ici à 2015 avait été annoncé en début d’année, dans la foulée de celui d’un même montant réalisé entre 2009 et 2011.

Nouveau jeudi de la colère ce 20 septembre

L’intersyndicale (CFDT, CGT, CFE-CGC, SUD, FO) a appelé à une journée de mobilisation jeudi notamment à Toulouse, Montpellier et Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), afin, selon Thierry Bodin, de « faire retirer ce plan tout à fait inacceptable ».

A Vitry sur Seine, le rendez-vous a été donné à 12h00 au 13, quai jules Guesde.

Les syndicats réclament également des comptes aux politiques. « Nous attendons du gouvernement qu’il prenne une position beaucoup plus claire », a-t-il ajouté après la déclaration du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. Le ministre a déclaré que le gouvernement n’acceptera le plan de réorganisation du groupe pharmaceutique Sanofi que « si les syndicats sont d’accord ».

A la suite de cette déclaration, l’intersyndicale a précisé, dans un communiqué, que « Sanofi doit revenir sur le désengagement annoncé de la recherche interne et particulièrement de la recherche menée à Toulouse et à Montpellier ». Le maintien des emplois et l’emploi des jeunes restent le coeur de nos préoccupations », ajoutent les syndicats.

Voir tous les articles déjà publié sur Sanofi
Voir la problématique spécifique de Sanofi dans le Val de Marne

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi