Réagir Par

Soupçons d’agressions sexuelles dans une maternelle de Créteil: Luc Chatel réagit

Publicité

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a lancé lundi une enquête administrative, après les agressions sexuelles présumées perpétrées sur des enfants par un enseignant de l’école maternelle Chateaubriand de Créteil (Val-de-Marne), a-t-il annoncé à l’AFP. « J’ai décidé ce matin de lancer une enquête administrative (…) J’ai besoin de savoir si, à tous les échelons (de l’Education nationale), il y a eu les réponses appropriées à la gravité de la situation. Vis-à-vis des parents, c’est important qu’on leur dise ce qui s’est passé« , a-t-il déclaré.

« On va examiner la procédure depuis que nous avons appris le drame : Que s’est-il passé concrètement dans l’école? Quelle a été la réponse apportée par nos autorités locales vis-à-vis des enfants, des familles, des enseignants ?« , a-t-il ajouté, précisant que « l’inspection générale sera sollicitée ».

Cet enseignant de 48 ans, aujourd’hui suspendu de ses fonctions, a été mis en examen pour avoir agressé sexuellement au moins deux écolières, selon des parents d’élèves. Il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Luc Chatel a par ailleurs demandé au recteur et à l’inspecteur d’académie de tenir lundi « un point de presse de situation sur le déroulé des événements et les réponses qui ont été apportées par l’Education nationale à ce drame ».

 

 

Il a aussi demandé au recteur de recevoir les familles des victimes lundi. « Des contacts ont été pris mais une des trois familles est manifestement difficile à joindre« , a-t-il précisé.
Enfin, M. Chatel a demandé au ministre de la Justice, Michel Mercier, « si le procureur pouvait recevoir les familles pour s’entretenir avec elles« .

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi