Faits divers | | 25/05/2012
Réagir Par

Un animateur mis en examen pour agressions sexuelles

Un jeune animateur d’une école maternelle de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) a été mis en examen pour des agressions sexuelles commises sur cinq élèves de l’établissement.

Les faits dénoncés par les victimes se sont produits à la garderie du soir de l’école maternelle des Tilleuls. “On a cinq victimes identifiées”, toutes nées en 2008, a expliqué la source.

Le jeune homme, 20 ans, était employé par la mairie de Saint-Maur-les-Fossés depuis plus de trois ans. Il travaillait pour la garderie et la cantine de cette école maternelle, mais aussi d’une école primaire et d’un centre de loisirs, a précisé à l’AFP le député-maire de la ville, Henri Plagnol.

Selon l’édile, la mairie a été avertie le 7 mai à la suite du dépôt d’une plainte par le père d’un enfant et a “suspendu dans l’heure qui a suivi l’animateur, qui n’a plus exercé ses fonctions”.

Le jeune homme, qui ne présentait pas d’antécédents, a été mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte le 16 mai par le parquet de Créteil pour “agressions sexuelles sur mineur de moins de 15 ans par personne abusant de l’autorité conférée par ses fonctions”, a précisé la source judiciaire. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de soins, interdiction de se trouver dans le Val-de-Marne et d’exercer une profession en lien avec des enfants.

“L’enquête devra déterminer pourquoi un enfant a pu se retrouver seul avec l’animateur”, ce qui est en principe proscrit, a relevé Henri Plagnol.

Contacté par l’AFP, le rectorat de Créteil a dit que deux réunions avaient été organisées pour les parents d’élèves par la mairie de Saint-Maur-les-Fossés, dont l’une s’est tenue mardi. Lors de la seconde, prévue mardi à la mairie de la ville, l’Education nationale mettra à disposition des parents qui le souhaitent médecins et psychologues scolaires, a ajouté le rectorat.

“La principale question des parents, c’est : +On a besoin de savoir comment parler aux enfants+”, a rapporté le maire.

Un enseignant de 48 ans d’une école maternelle de Créteil, dans le même département, avait été interpellé le 19 mars, soupçonné de s’être livré à des attouchements sexuels sur au moins deux de ses très jeunes élèves.  Des parents avaient alors dénoncé ce qu’ils présentaient comme l’inertie de l’Education nationale dans cette affaire et le silence du rectorat, qui avait réfuté tout dysfonctionnement

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
4 commentaires pour Un animateur mis en examen pour agressions sexuelles
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi