Réagir Par

Villejuif : Amine Boukhenchouche va être régularisé

Publicité

Menacé d'expulsion suite au décès de sa femme hospitalisée à l'Institut Gustave Roussy de Villejuif (Val de Marne) pour une tumeur au cerveau, l'algérien Amine Boukhenchouche devrait finalement être régularisé. Le cas de ce père de quatre enfants, venu en France pour tenter de soigner sa femme, avait fortement ému ces dernières semaines, après que ce dernier ait reçu une OQTF (Ordonnance de quitter le territoire français).

Ses proches, des parents et enseignants de l’école de ses enfants, des associations comme le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), le Secours Catholique, le Secours Populaire, le Réseau éducation sans frontières (RESF), la Cimade,  la FCPE, et la commune de Villejuif s’étaient mobilisés et une pétition plaidant sa cause avait atteint les 1600 signatures. (Voir reportage à Villejuif)

Reçu en préfecture vendredi pour exposer sa situation, présenter ses soutiens et sa promesse d’embauche, Amine Boukhenchouche a appris la nouvelle aujourd’hui, suite à un coup de fil de la préfecture au conseiller général de Villejuif Est Gilles Delbos.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi