Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Charenton-le-Pont | 14/05/2013
Réagir Par

Arrêté de fermeture de la halte-garderie de la communauté israélite de Charenton

Arrêté de fermeture de la halte-garderie de la communauté israélite de Charenton
Publicité

Creche ACICOuverte sans autorisations officielles depuis environ un an, la halte-garderie de l’ACIC (Association de la communauté israélite de Charenton Saint-Maurice) a cessé son activité  début mai suite à un arrêté préfectoral. L’association travaille actuellement à un nouveau projet d’accueil petite enfance qui serait situé un peu plus loin, et ne devrait ouvrir qu’une fois obtenues toutes les autorisations. L’activité centre de loisirs de l’association n’est pas concernée par l’arrêté.

« Nous avions démarré cette activité de manière informelle pour rendre service aux parents, il y a environ un an. Ce n’était pas vraiment une crèche. Nous accueillions des enfants à partir de dix-huit mois, parfois simplement pour quelques demi-journées, afin de dépanner les parents. Nous avons beaucoup d’enfants qui ont même trois ans révolus mais n’ont pas de place à l’école car ils sont nés en début d’année. Progressivement, la demande s’est faîte de plus en plus importante car il y a un vrai problème de garde et beaucoup de familles sont en détresse. Nous avons accueilli les enfants à la fois avec des personnels qualifiés et avec des bénévoles, de jeunes retraitées par exemple. Nous recevions en moyenne entre dix et douze enfants« , explique Martine Saada, vice-président de l’ACIC, qui organise de nombreuses activités pour la communauté israélite locale.

La responsable explique également que les parents payaient en fonction de leurs moyens (ceux-ci étant évalués en fonction des critères de la Caisse des allocations familiales), parfois sous forme de dons.

La préfecture du Val de Marne a pris l’arrêté le 25 avril 2013, suite à une alerte de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS). Cet arrêté n’a pas été rendu public.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi