Municipales 2014 | Champigny-sur-Marne | 31/10/2013
Réagir Par

Caroline Adomo veut une vraie gauche plurielle à Champigny

Caroline Adomo veut une vraie gauche plurielle à Champigny
Publicité

Caroline AdomoElue chef de file socialiste de Champigny-sur-Mare à l'issue des primaires d'octobre, Caroline Adomo défendait alors d'une candidature autonome au premier tour des municipales de 2014. Depuis, la fédération nationale du PS a recommandé à ses chefs de file de jouer l'union de la gauche là où celle-ci est possible. Pas à n'importe quelles conditions, réagit Caroline Adomo, et ce n'est pas la présence d'un candidat FN, pressenti depuis longue date, qui changera sa position.

Pour la chef de file, plusieurs questions doivent être répondues. Celle d’une large ouverture à gauche d’abord. « Nous avons lancé des ateliers de travail avec le Forum des boucles de la Marne (Gauche citoyenne) et EELV, ouverts à tous les partenaires de gauche, pour travailler sur un projet commun. Un maire adjoint PCF y a du reste participé. Nous souhaitons poursuivre cette élaboration participative et entreprendre des démarches d’alliance avec le PCF sans renier nos ces partenaires de gauche« , pointe Caroline Adomo.

Sur le fond, le PS qui fait actuellement partie de la majorité municipale du maire PCF, Dominique Adenot, a aussi des divergences de vue concernant le devenir de la ville dans le Grand Paris, le PS étant en ligne avec le gouvernement et son projet de Métropole du Grand Paris, contrairement au PCF. « Dans ce contexte de la métropole, nous sommes favorables à ce que Champigny rentre dans une intercommunalité« , cite notamment la chef de file.

Certains dossiers locaux font aussi débat, comme le projet Jaurès. « Est-il opportun de construire de manière aussi compacte en plein centre ? Ne faudrait-il pas privilégier une démarche plus concertées et participative pour repenser le centre-ville? », interroge l’ancienne candidate aux élections législatives.

 

 

C’est à ces conditions que la chef de file souhaite négocieer l’alliance du PS avec le PCF à Champigny, et la présence d’un candidat Front National, Jean-Marie Rougier, n’interfère pas dans sa position « La présence du FN ne me surprend pas. Le candidat avait affiché ses intentions dès les législatives et le parti s’est affiché de manière plus visible en ville depuis l’année dernière », constate Caroline Adomo.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

7 commentaires pour Caroline Adomo veut une vraie gauche plurielle à Champigny
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi