Publicité
Publicité : Ordival 94
Environnement | Val de Marne | 02/10/2013
Réagir Par

C’est parti pour la Tégéval : coulée verte du Val de Marne

C’est parti pour la Tégéval : coulée verte du Val de Marne
Publicité

Plantation Tegeval Octobre 2013Un jeune cèdre du Liban a été symboliquement planté ce mercredi 2 octobre au parc Saint Martin de Limeil-Brévannes pour fêter le lancement des travaux de la Tégéval, une coulée verte destinée aux piétons, joggeurs,  cyclistes, rollers, poussettes et encore fauteuils roulants,  qui reliera Créteil à Santeny sur les emprises des délaissés du TGV.

Au programme : 20 km de cheminement arboré dont la largeur minimale sera de six mètres  et qui traversera tous les espaces verts du périmètre depuis la base de loisirs de Créteil, le parc départemental, la Plage bleue… jusqu’à la forêt Notre-Dame.  Destiné aux loisirs, le chemin devrait aussi s’inscrire dans le parcours quotidien jusqu’aux transports en commun avec plusieurs stations, notamment celles du futur Téléval.

Projet Tegeval Vallee Reveillon

 

Liaison avec la coulée verte de Seine-et-Marne

A partir de Santeny, fin de la Tégéval, les promeneurs pourront poursuivre sur le chemin des Roses, en Seine-et-Marne, qui s’achève à Verneuil l’Etang au terme de 20 nouveaux km. « Les deux coulées vertes mises bout à bout constitueront un parcours complet de marathon! », note Gilles Duquenoy, responsable du projet pour le compte du Syndicat mixte d’étude et de réalisation (SMER) la Tégéval, présidé par Sylvie Altman, maire de Villeneuve Saint Georges, et cogéré par le Conseil régional d’Ile de France, le Conseil général du Val de Marne, l’Agence des espaces verts et les huit villes concernés (Créteil, Limeil-Brévannes, Valenton, Villeneuve-Saint-Georges, Santeny, Marolles en Brie, Villecresnes ainsi que Yerres en Essonne).

Une future liaison jusqu’au bois de Vincennes?

De l’autre côté, un projet est en cours de réflexion pour aménager une coulée verte entre Créteil et le bois de Vincennes en longeant les bords de Marne. Mais pour l’instant, rien n’est encore lancé. L’un des obstacles est de pouvoir créer un passage suffisamment large de Créteil aux bords de Marne.

La passerelle de la N406 pourrait être aménagée dès 2014

Parmi les pièces symboliques de cette Tégéval, la passerelle qui enjambera la RN406 au niveau de Créteil-Valenton, œuvre de Marc Mimram, devrait être engagée en 2014

Passerelle Creteil Valenton N 406  © Marc Mimram

75 millions d’euros et 15 ans de travaux

Le projet qui coûte 75 millions d’euros (hors foncier) est financés à 60% par le Conseil régional et 40% par le Conseil général. Sont prévues des tranches annuelles de 3 millions d’euros de travaux par an avec une première phase achevée au bout de cinq ans, qui permettra de cheminer sur l’intégralité du tracé. Les aménagements (espaces verts supplémentaires, mobilier, jardins partagés, installations de loisirs…) seront ajoutés après et sont en cours de réflexion. L’ensemble de la Tégéval sera fin prêt dans 15 ans. Un travail de longue haleine mais qui résulte déjà d’une réflexion entre territoires qui a pris une vingtaine d’années.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour C’est parti pour la Tégéval : coulée verte du Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi