Education | Créteil | 09/12/2013
Réagir Par

Créteil vote les nouveaux rythmes scolaires pour la rentrée 2014

Créteil vote les nouveaux rythmes scolaires pour la rentrée 2014
Publicité

Ecolier Eleve Ecole © yuryimaging - Fotolia.comLes petits Cristoliens iront à l'école le mercredi matin à partir de septembre 2014. Créteil a voté la mise en place des nouveaux rythmes scolaires lors d'un Conseil municipal qui s'est tenu ce dimanche 8 décembre dans la matinée.

C’est la première ville du Val-de-Marne à voter la nouvelle organisation souhaitée par le décret de janvier 2013 du ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon. Aucune ville du département n’en avait voté la mise en place à la rentrée 2013, en raison de la forte mobilisation qui s’était manifestée jusqu’aux portes du Conseil municipal des communes qui souhaitaient passer à l’acte. D’autres villes achèvent actuellement la concertation.

Ecole jusqu’à 16 heures et cours le mercredi matin

Précisément, les élèves de primaire auront cours le mercredi matin de 8h45 à 12h45, comme les autres matinées de la semaine, soit 3 heures de cours.  En contrepartie, ils n’auront plus que 2h15 de cours l’après-midi, au lieu de 3 h. La pause méridienne restera égale à 2 heures, de 11h45 à 13h45. Les enfants auront donc cours de 13h45 à 16h les lundi-mardi-jeudi-vendredi.

A partir de 16 heures, les écoliers pourront soit quitter l’école, soit rester en récréation surveillée et gratuite jusqu’à 16h30, soit bénéficier d’activités proposées par la ville pendant 1h30, une fois par semaine, au tarif de l’accueil péri-scolaire classique. Ces activités pédago-ludiques seront menées par cycle thématique de 7 à 8 semaines.

 

 

Les accueils péri-scolaires du matin (à partir de 7h30) et du soir (jusqu’à 19h) perdurent, sans changement de tarif. Les activités gratuites du midi se poursuivent également.

Pour la collectivité, le coût de la mise en oeuvre de cette réforme est évaluée à 1,7 millions d’euros (hors subventions de compensation prévues par l’Etat).

Un compromis pour éviter le chamboulement et l’explosion des coûts

D’autres hypothèses avaient initialement été retenues, comme par exemple des ateliers d’1h30 dès 15 heures, un à deux fois par semaine, mais cette option générait  trop de variations du temps de classe quotidien et nécessitait un encadrement trop important. Une autre option consistait à raccourcir les quatre journées de 45 minutes  mais il en resultait des matinées nettement plus longues que les après-midis. La perspective de rallonger de 15 minutes la pause méridienne pour faciliter les ateliers du midi n’a pas été retenue non plus. Au final, le calendrier qui a été acté par le Conseil municipal est celui qui bouscule le moins les habitudes, avec une sortie d’école à 16h ou 16h30 au choix (et sans surcoût pour les parents) et des activités périscolaires en option. Le seul élément qui change vraiment est l’instauration du mercredi matin travaillé.

La proposition a été votée par 65% des conseils d’école de la ville

La concertation s’est déroulée à l’occasion d’ateliers avec les parents et enseignants ainsi que via une consultation via un questionnaire auquel ont répondu 60% des familles des enfants scolarisés. La proposition a ensuite été soumise au vote des conseils d’école et validée par 65% de ces derniers.

Débat en Conseil municipal

Lors du Conseil municipal de ce dimanche 8 décembre, le vote a fait débat. Les élus PCF (membres de la majorité PS) ont fait part de leur hostilité à cette réforme mais ont voté pour la mise en place de l’organisation proposée, au grand dam du NPA de Créteil qui en conclut dans un communiqué la nécessité « d’une liste d’opposition de gauche lors des prochaines élections municipales » et pointe qu’il a fallu convoquer le Conseil municipal un dimanche pour limiter la mobilisation. Les élus EELV (qui ne sont pas membres de la majorité) se sont abstenus, non pas en raison d’une hostilité à la réforme mais parce qu’ils regrettaient une application trop a minima, tenant davantage de la mise en conformité. « Il y a eu une bonne concertation et cette proposition est celle qui convient au plus grand nombre mais elle manque d’ambition et ne fait pas suffisamment de place, par exemple, aux acteurs socio-culturels de la ville« , souligne Catherine De Luca, élue EELV.

L’UMP a voté contre. « J‘aurais souhaité que l’on dépasse les clivages droite-gauche sur cette question et que l’on remette là plat les enjeux des rythmes scolaires, en intégrant aussi les grandes vacances par exemple. En l’état, cette réforme est mal organisée, mal préparée, mal finalisée et pose des problèmes aux élus qui l’ont déjà mise en oeuvre« , prévient Thierry Hebbrecht, conseiller municipal d’opposition et candidat UMP aux municipales de 2014.

Voir tous les articles déjà publiés sur ce sujet

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Créteil vote les nouveaux rythmes scolaires pour la rentrée 2014
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi