Entreprises | Accueil Val de Marne (94) Villiers-sur-Marne | 17/09/2013
Réagir Par

Dépôt de bilan de Milonga : Cultura s’explique

Dépôt de bilan de Milonga : Cultura s’explique
Publicité

Milonga Villiers sur MarneSuite aux différents articles parus dans la presse à propos du dépôt de bilan des magasins Milonga (voir notre article d’hier concernant la situation dans le Val de Marne), son actionnaire, propriétaire des magasins Cultura, s’explique dans un communiqué.

« En 13 années d’existence, l’enseigne Milonga n’a connu que des exercices déficitaires. En 2008, le groupe Sodival, société d’investissements dédiée aux loisirs culturels et artistiques, déjà actionnaire de l’enseigne Cultura, a repris Milonga à la demande de ses fondateurs et actionnaires historiques, eux mêmes lassés de réinjecter des fonds chaque année pour la survie de l’entreprise », indique le communiqué qui situe l’accélération des pertes financières de la chaîne de magasins de musique à 2012, « victime de la dégradation importante du marché de la musique »

« En recherche urgente de financement courant juillet, la décision de vendre à Cultura le stock de Milonga présent en logistique permet encore aujourd’hui à Milonga d’alléger ses charges tout en bénéficiant de la possibilité de réassort nécessaire à ses besoins.
Ce sont ainsi 4 millions d’euros de trésorerie que Milonga a pu récupérer par ces cessions, permettant d’amortir partiellement les pertes de 2012 et de payer salaires et fournisseurs jusqu’au mois de juillet« , défend le groupe. En parallèle, un plan de sauvegarde de l’emploi a été mis en place début 2013, suspendu par la procédure de redressement judiciaire.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags Dépôt de bilan, , Liquidation Milonga, Musique,
2 commentaires pour Dépôt de bilan de Milonga : Cultura s’explique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi