Environnement | Val de Marne | 11/09/2013
Réagir Par

Des monospaces renifleurs pour détecter les fuites de gaz en ville

Publicité

VSR GRDFIncolore et inodore, le méthane qui constitue une grande partie de notre gaz de ville est parfumé afin que les usagers puissent détecter eux-mêmes les fuites avant d’être asphyxiés ou que le gaz ne provoque un incendie. Pour détecter les débuts de fuite des réseaux de gaz enfouis sous les chaussées pour alimenter les habitations, GRDF a mis en place une flotte de voitures renifleuses, des véhicules de surveillance réseau (VSR).

VSR GRDF capteursCes Espace Renault, qui ne présentent pas vraiment de signes particuliers en dehors d’une petite barbichette (voir photo ci-contre) qui pend à l’avant du véhicule pour détecter les gaz dans un rayon de 4 mètres, sillonnent les routes à 40 km/heure. Dans l’Est parisien, trois véhicules ont été déployés, un par département, qui parcourent quelques 7600 km en un an. Rien que dans le Val de Marne, il y a 2 460 km de canalisation sont à surveiller, sur un total d’environ 190 000 km dans l’ensemble du pays.

Comment ça marche ?

Les capteurs de méthane sont capables de déceler la présence de gaz à partir de 1 ppm (1 particule par million de particules), soit 0,0001%, alors que notre nez ne peut le percevoir qu’à partir de 15-20 ppm. Il y a danger d’inflammation lorsque le taux est compris entre 4 et 15%. Les informations recueillies par les capteurs sont analysées au fur et à mesure par un détecteur de méthane embarqué dans le véhicule et les données analysées s’affichent sur l’ordinateur du technicien à bord. En cas de présence suspecte de gaz, un bip sonore lance un avertissement. «Une équipe intervient alors sur le site dans les 24 heures pour vérifier et réparer si nécessaire. Lorsque le seuil de gaz détecté est au-dessus de 15 ppm, nous procédons à une intervention d’urgence», explique Olivier Dussart, directeur Territorial GRDF Val-de-Marne.

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Gaz, GRDF, , Renault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi