Expositions | Créteil | 05/04/2013
Réagir Par

Expo Natures artificielles : quand l’art se mesure aux éléments

Télécharger dans votre calendrier
  • Expo Natures artificielles : quand l’art se mesure aux éléments
  • Maison des Arts et de la Culture, place Salvador Allende, 94000 Créteil
    Créteil
  • Gratuit 0 EUR

HydrogenyQui n’a jamais rêvé de contrôler les éléments ? L’exposition Natures artificielles, qui se tient jusqu’au 14 avril à la Maison des arts et de la culture de Créteil dans le cadre du festival Exit, relève le défi. Résultat : une expérience déroutante et multi-sensorielle pour le visiteur!

Entre une éclipse projetée sur un mur (Felicie d’Estienne d’Orves), un nuage à écouter et à voir bouillonner à ses pieds (Gaybird),  une diffraction poétique des particules de lumière (Evelina Domnitch et Dmitry Gelfand), les 27 artistes présentés n’hésitent pas à recréer les éléments, décomposer la matière ou encore mesurer l’impact de l’homme sur le monde. Imitation, déformation ou rejet, la nature est source inépuisable d’inspiration.

Eclipse et nuage

En recréant des phénomènes naturels, cette exposition exalte les sens. La vue est bien entendue très sollicitée mais l’ouïe et le toucher font entièrement partie de l’expérience du visiteur plongé dans la pénombre de la Mac. Ici par exemple, le collectif Scenocosme invite le spectateur à s’agenouiller et caresser délicatement des pierres. Ce geste entraîne une vibration visible à la surface de l’eau disposée dans un bassin annexe. Avec son Perpetual (Tropical) Sunshine placé à l’entrée de la MAC, Fabric CH ne laisse quant à lui pas d’autre choix aux visiteurs que de sentir la vague de chaleur qui émane des lampes infrarouges. Là encore, il faut fermer les yeux pour prêter attention au pépiement d’oiseaux qui n’existent qu’en fonction du nombre d’individus qui passent dans l’oeuvre voisine (Christoph de Boeck). L’exposition forme ainsi un tout  à appréhender dans la continuité.

Tropical Sunshine

 

Dans la même veine, la performance du collectif Projet Eva intitulée Cinétose propose au spectateur une expérience technologique et sensorielle de perte de repères. A expérimenter assis ou allongé dans la petite salle de la MAC, l’oeuvre faite de panneaux de métal sur poulies suspendus au plafond mêle son, lumière et déplacement. La chorégraphie imaginée par le collectif perturbe crescendo la perception, provoquant une sorte de vertige mental. Une façon peut-être d’affirmer que l’on ne peut jamais tout contrôler.

Cinétose

 

Exposition Natures artificielles, jusqu’au 14 avril, ouverte les soirs de représentation de 18 heures à minuit

Performance Cinétose, vendredi 5 et samedi 6 avril à 20 heures et 22h30

Maison des Arts et de la Culture, place Salvador Allende, 94000 Créteil

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *