Entreprises | | 19/06/2013
Réagir Par

Grand Orly Entreprises se veut La Défense du Paris-Sud

Grand Orly Entreprises se veut La Défense du Paris-Sud

Tout le monde connaît La Défense, symbole de la puissance économique de l’ouest parisien où siègent les plus grandes entreprises. Tout le monde connaît aussi Orly pour son aéroport et Rungis pour son marché de gros. Quelques uns connaissent la zone d’affaires de la Silic. Mais personne n’associe spontanément ces trois sites ainsi que les centres commerciaux de Belle Epine et Thiais Village en un pôle économique global, équivalent de la Défense au sud de la capitale. Manque d’unité? d’identité? de cohésion ?

Pour y remédier, les principaux opérateurs du pôle d’Orly (Aéroports de Paris, Semmaris, Silic, Sogaris, Klépierre, Altarea, Epa Orsa), déjà réunis au sein de l’Ador, viennent de s’associer avec les chambres de commerce, les Medef et les CGPME de l’Essonne et du Val de Marne pour créer un club, Grand Orly Entreprises, dont l’objectif est de fédérer un maximum de sociétés du territoire.

14-18 : la bataille pour le métro !

Grand Paris Express 2030
Objectif prioritaire : maintenir la pression sur les autorités en charge de la réalisation du Grand Paris Express pour accélérer sa mise en oeuvre,  ou au moins s’assurer qu’elle ne prenne pas de retard. Orly est concerné à double titre par ce nouveau réseau : la ligne 18 (ligne verte) doit relier l’aéroport au plateau de Saclay et l’extension de la ligne 14 (ligne bleue) à Paris Intramuros. Orly attend aussi la liaison TGV Sud et espère voir arriver le tramway T5. En jeu : le désenclavement du site, qui, bien que relié au monde via l’aéroport et correctement desservi par les routes, reste insuffisamment accessible par les transports en commun. Aucune station de métro ou RER n’arrive encore directement dans les aérogares, en dehors du métro automatique Orlyval qui relie l’aéroport à la ligne B du RER. “Actuellement, il est plus rapide de faire Montpellier-Orly qu’Orly-Saclay“, pointe Bertrand Flahaut, responsable du développement de la région Nord du groupe de BTP Razel Bec, en partie implanté à Saclay.

Un pôle économique à part entière

Photos Marché International de Rungis Kate Barry
Au-delà des questions de transport, Orly veut se faire reconnaître comme le second pôle économique francilien après La Défense, et réparer son manque de reconnaissance de la part du reste de la métropole. Les chiffres sont là, rappelés à chaque conférence : 15 000 entreprises implantées représentant près de 150 000 emplois. Quelques grandes enseignes comme Thalès, L’Oréal, Ricoh, des nouvelles implantations comme Lidl, un marché d’intérêt national (le MIN de Rungis), beaucoup de petites et moyennes entreprises, un fort pôle logistique, un grande centre commercial (Belle Epine), une vaste zone d’affaires (Silic) et bien sûr un aéroport international, qui, bien que n’offrant pas la variété de dessertes de Roissy,  relie pas mal de capitales souvent à des prix attractifs. Reste à le faire savoir.  “Notre handicap a été de communiquer trop longtemps chacun de notre côté”, note Pierre Lefort, président de l’Ador. “Le pôle d’Orly est presque plus reconnu à l’international qu’en France”, relève Franck Meyrède, directeur de l’aéroport d’Orly.

Développement foncier

Futur batiment de jonction Aeroport Orly 5
Pour les entreprises, l’attractivité passe aussi par la disponibilité du foncier.  “Le territoire d’Orly est idéal et nous serions ennuyés de partir mais nous avons besoin de visibilité sur le foncier“, rappelle un cadre de la société Samada, la filiale logistique de Monoprix. Sur ce terrain, plusieurs projets sont en cours. Au sein même du terrain d’Aéroports de Paris, Coeur d’Orly doit accueillir 100 000 m2 de bureaux, des commerces et un hôtel, tandis que la zone Silic doit aussi s’agrandir de 80 000 m2 de bureaux. L’aéroport a également prévu une cure de beauté de 450 millions d’euros à l’horizon 2015-2018.

Claude Samson
Pour porter ses couleurs, l’association a élu comme premier président Claude Samson, ex directeur général de Samada, filiale logistique du groupe Monoprix et président d’Afilog, association des professionnels de la logistique.

Objectif 1000 adhérents

Toutes les entreprises concernées par le pôle d’Orly sont attendues dans ce club qui espère rapidement un millier de membres. L’adhésion est gratuite. Télécharger le bulletin d’adhésion.

Lire aussi sur Essonne Info : Le Grand Orly se cherche

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Grand Orly Entreprises se veut La Défense du Paris-Sud
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi