Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Nogent-Sur-Marne | 11/04/2013
Réagir Par

Histoire d'ondes

Publicité

Il a été beaucoup question d’ondes lors de la réunion du comité environnement de Nogent sur Marne qui s’est tenue ce mardi 9 avril, avec le projet d’antennes relais au stade et celui de télé-relevés des compteurs d’eau par Véolia. Entre ces deux dossiers, une précision concernant Autolib : le projet comprendrait 14 stations de 6 places chacune.

Antennes au stade en contrepartie du retrait rue François Rolland

Principal sujet à l’ordre du jour, la pose de trois antennes Bouygues Télécom sur un mas d’éclairage de 33 mètre de haut du stade sous la Lune. « Malheureusement, il n’y avait pas de représentant de l’opérateur et je n’ai pu avoir de réponse à aucune de mes questions techniques. Quel est l’intérêt de proposer une réunion sans les éléments », s’interroge Marc Arazi, conseiller d’opposition et leader du mouvement Nogent c’est maintenant. « Ces antennes seront situées sur le mas le plus éloigné de l’espace Marie Curie, à une endroit où il n’y a aucune habitation. En contrepartie, Bouygues retirera les antennes qui sont actuellement situées au 92 rue François Rolland. Cela fait partie de l’accord », précise de son côté le maire, Jacques JP Martin. Ce dossier sera discuté en Commission des finances et présenté lors du Conseil municipal du 22 avril.

Télé-relevés des compteurs d’eau

Le second dossier lié aux ondes avait trait au projet de relever les compteurs d’eau via les ondes, grâce à 300 répéteurs installés sur des candélabres, dans le cadre du projet Teleo mis en place par le Sedif (Syndicat intercommunal en charge de la distribution de l’eau). Voir article détaillé sur ce projet. Sur ce sujet, le représentant de Véolia était présent. « Il a qualifié les peurs liées à ces ondes d’irrationnelles et incomparables avec celles des GSM mais l’OMS a qualifié de dangereuses les ondes électromagnétiques en général, pas seulement celles des téléphones« , indique à ce sujet Marc Arazi qui entend faire un recours gracieux contre la délibération autorisant ces installations. « Notre recours portera sur le fait que le  contrat prévoit que la ville soit assurée alors que les assureurs n’assurent pas ce type de risque« , prévient le conseiller d’opposition.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , , Nogent
4 commentaires pour Histoire d'ondes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi