Environnement | | 12/04/2013
Réagir Par

Inauguration de la géothermie à l’hôpital Paul Guiraud

Inauguration de la géothermie à l’hôpital Paul Guiraud

Geothermie Paul GuiraudInitié dès 1984 par les communes de L’Hay les Roses et Chevilly Larue avant d’être rejoint par Villejuif, le réseau de géothermie (exploitation de la chaleur de la terre) de ces trois communes est aujourd’hui le plus important d’Europe. Mis en œuvre par une société d’économie mixte, la Semhach, il fournit en chauffage et eau chaude sanitaire

la plupart des équipements publics, logements sociaux, copropriétés et entreprises des trois villes, représentant 25 000 équivalent-logements , soit plus de 50 000 habitants, grâce à deux centrales de géothermie et deux centrales de cogénération de L’Haÿ-les-Roses et Chevilly-Larue. Une troisième centrale de géothermie doit voir le jour à Villejuif en 2014.

Le prix de revient de ce réseau était initialement de 58 euros TTC le Mégawatt-heure et est descendu depuis 2012 à 45 euros TTC le Mégawatt-heure car les prêts contractés il y a 28 ans pour financer les travaux initiaux sont arrivés à échéance.

Ce vendredi 12 avril, sera inauguré l’intégration au dispositif de l’hôpital Paul Guiraud, relié de manière opérationnelle depuis l’automne 2012. Le site, déployé sur 20 hectares, dispose de nombreux bâtiments qui étaient auparavant alimentés par une chaufferie centrale. Pour ce chantier, 1 440 mètres de réseau ont ainsi du être tirés. Cette solution devrait permettre à l’établissement de diviser ses émissions de gaz à effet de serre par trois et réduire de près de 20% son budget chauffage.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , , avec comme tags ,
Cet article est publié dans , ,
Aucun commentaire pour Inauguration de la géothermie à l’hôpital Paul Guiraud
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi