Municipales 2014 | | 03/11/2013
Réagir Par

La campagne des municipales à Saint-Maur tourne au polar

La campagne des municipales à Saint-Maur tourne au polar

mairie-saint-maurAccusations tous azimuts, et pour certaines anonymes, de marchés truqués et de factures douteuses… la campagne des élections municipales de Saint-Maur-des-Fossés vire de plus en plus à l’enquête policière. Au printemps, le parquet de Créteil a lancé une enquête sur des factures de communication de la ville suite à un signalement d’élus qui avaient quitté la majorité municipale. Ces dernières semaines, après une nouvelle offensive

d’un proche de Sylvain Berrios, Jean-François Le Helloco, détaillant sur son site des soupçons de favoritisme portant sur un marché passé avec une société d’assurances, c’est au tour de Sylvain Berrios d’être la cible d’accusations de marchés faussés, mais cette fois de manière anonyme via la page Facebook et le blog d’un certain Marc Millot (pseudonyme).

Ce dernier accuse le député d’avoir privilégié un entrepreneur en bâtiment en contrepartie du financement de sa campagne, citant au passage nombre d’entreprises et de noms de personnes et décrivant un circuit de l’argent assez rocambolesque via le Portugal, avec en prime l’illustration d’une facture aux deux-tiers raturée. L’auteur promet en conclusion de futures révélations.

Des accusations réfutées une par une par Jean-François Le Helloco qui précise que l’entrepreneur en question n’a pas jamais passé de marché avec Saint-Maur et qualifie ces accusations de mensongères et diffamatoires. (Voir l’ensemble des échanges entre Marc Millot et Jean-François Le Helloco sur Facebook)

Le problème de ces calomnies anonymes et sans fondement est qu’il en reste toujours quelque chose et que cela contribue à nourrir chez les gens l’idée que tous les politiques sont malhonnêtes”, regrette J-F Le Helloco.

De leur côté, Sylvain Berrios, ainsi que plusieurs des personnes citées dans les accusations, ont immédiatement déposé une plainte en diffamation.  “Il s’agit d’une volonté de nuire et de faire pression sur mon équipe pour faire oublier qu’une vraie enquête sur les marchés publics de la ville est ouverte par le procureur de la République”, commente Sylvain Berrios.

Une nouvelle enquête se profile : qui est donc Marc Millot ?

Après les batailles de tract papier, la campagne 2014 va-t-elle voir fleurir un nouveau type de corbeau version 2.0 sur les réseaux sociaux ? L’un n’empêchant pas l’autre, le texte publié sur Facebook a déjà été imprimé et déposé dans plusieurs boites aux lettres.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
19 commentaires pour La campagne des municipales à Saint-Maur tourne au polar
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi