Mouvement social | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 27/01/2013
Réagir Par

La crise se poursuit à l’Ehpad des Lilas

La crise se poursuit à l’Ehpad des Lilas
Publicité

Agité depuis plusieurs mois par un mouvement social, l’EHPAD Les Lilas de Vitry-sur-Seine est aujourd’hui toujours en crise. Après avoir décidé de boycotter les voeux de la direction ce 29 janvier, le personnel a déposé un préavis de grève à partir du lundi 4 février si aucun accord n’est trouvé d’ici là. 

Au coeur des revendications : l’intégration à la fonction publique (prévue par un protocole signé fin 2009), l’amélioration des conditions de travail et des salaires et la signature d’un protocole assurant le respect des 35 heures. « On nous a tellement menti depuis trois ans, et la déception est tellement forte qu’on ne se laissera plus faire. Nous n’avons pas la même conception du dialogue social » explique Barbara Filhol au nom de l’intersyndicale Sud Santé-CGT.

Dans un communiqué, le Parti de gauche de Vitry dénonce « l’abandon » dont sont victimes personnel, résidents et leurs familles depuis le passage en intercommunalité de 2010, et réclame une réaction du Conseil municipal. « Quelles sont les responsabilités politiques d’un tel gâchis ? Comment peut-on accepter, que dans une ville de bientôt 90 000 habitants, ne s’exprime pas la volonté politique de mettre en place les conditions satisfaisantes de l’accueil de nos anciens ? », pointe ainsi Martine Lachaud.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , , avec comme tags Barbara Filhol, CGT94, , SUD Santé sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi