Mouvement social | Accueil Val de Marne (94) Rungis | 20/06/2013
Réagir Par

La manifestation Ricoh mobilise les politiques

La manifestation Ricoh mobilise les politiques
Publicité

manif-ricohPlus d’une centaine de salariés de Ricoh ont manifesté devant le siège français de l’entreprise de solutions bureautiques dans la zone Silic de Rungis ce jeudi 20 juin pour protester contre la suppression de 338 postes, en partie délocalisés à Barcelone, en Espagne.

En fixant le rendez-vous à midi, les manifestants voulaient profiter de la pause méridienne des employés du siège pour les interpeller. « Ricoh, c’est 300 millions d’euros de bénéfices après impôts au niveau mondial en 2012, et 165 millions d’euros en Europe. Le groupe se porte très bien, contrairement à ce qu’affirme la direction« , affirme Doan Thang, délégué CGT et dirigeant de la fédération de la métallurgie – Île-de-France. « Notre avis, c’est qu’ils veulent augmenter leurs marges un peu plus ! On veut centraliser à Barcelone où les salaires mensuels sont à 900 euros par mois, alors que pour le même travail, les agents sont payés 1600 euros en France » .

Christian-Hervy-RicohChristian Hervy, maire FG de Chevilly-Larue, est venu prêter sa voix aux manifestants :  « En Espagne, le chômage est au dessus de 25%, et les gens sont prêts à travailler à n’importe quel prix« , regrette-t-il. « Je dénonce la méthode employée par Ricoh qui va contre le redressement de notre pays » . Le président du Conseil général, Christian Favier, a également fait part de sa préoccupation au sujet de Ricoh dans un communiqué et appelé à l’interdiction des licenciements boursiers et l’extension des pouvoirs des représentants syndicaux dans l’entreprise.

 

 

Une virée à Amsterdam pour avoir des explications au niveau européen

RICOH ManifestationPour se faire entendre, syndicats et manifestants sont prêts à tous les happenings.
Une délégation a ainsi fait irruption en pleine réunion des dirigeants Ricoh Europe ce mercredi 19 juin à Amsterdam (Pays-Bas). « Ici, on nous dit que c’est la division Europe qui décide et là-bas, on nous a dit que c’était un problème franco-français » constate Doan Thuang.

Chantage sur les commandes municipales?

Christian Hervy suggère aussi de mettre la pression à sa manière. « A Chevilly Larue, 78 machines sont fournies et entretenues par Ricoh, dans nos locaux. Or, un marché public court sur 3 ans. Avant de le renouveler, nous ajouterons une clause, pour nous assurer de l’action sociale de l’entreprise » .

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi