Santé | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 28/11/2013
Réagir Par

Le licenciement d’un ingénieur en information médicale met l’huile sur le feu à Paul Guiraud

Le licenciement d’un ingénieur en information médicale met l’huile sur le feu à Paul Guiraud

Hopital Psychiatrique Paul GuiraudDéjà l’objet d’un conflit social depuis plusieurs mois, l’hôpital psychiatrique Paul Guiraud de Villejuif connaît une nouvelle crise depuis quelques jours avec le licenciement d’un ingénieur du département d’information médicale qui travaillait dans l’établissement depuis dix ans et a contribué à organiser le service.

La Communauté médicale de l’établissement (CME) s’est indignée de ce licenciement en présentant une motion demandant le maintien « d’un poste essentiel pour l’élément stratégique qu’est le recueil de l’activité médicale ».  Le syndicat majoritaire Sud Santé s’est associé à cette motion et a dénoncé le caractère « humainement injuste, et économiquement irrationnel de cette décision », craignant qu’elle n’augure d’une sous-traitance de cette activité et réclamant une concertation de la CME et du CTE (Comité technique d’établissement). « Sud Santé estime que le défaut de consultation des instances avant mise en œuvre de la mesure de réorganisation du traitement de l’information médicale entache d’illégalité cette décision de licenciement« , indique le syndicat dans un communiqué. Le président du Conseil de surveillance de l’hôpital, en tant que conseiller général délégué, Gilles Delbos, a également envoyé un courrier pour réclamer des explications.

De son côté, le directeur de l’établissement, Henri Poinsignon, rappelle que cette décision s’inscrit dans le cadre d’une décision de réduction des dépenses devant porter prioritairement sur l’administration, annoncée officiellement dès le mois d’avril. Il dénie toute intention de sous-traiter ce département ni tout projet de passer à la tarification à l’acte (contrairement aux autres secteurs hospitaliers, la psychiatrie n’est en effet pas soumise au principe de la tarification à l’acte). »La personne dont le poste est supprimé, est passée de CDD en CDI. Ses compétences ne sont pas en cause, elles lui ont en effet permis de mériter une augmentation de salaire significative, sur la demande du corps médical. Le licenciement critiqué a été décidé dans le respect de la légalité et les autres emplois non indispensables au fonctionnement des services de soins ont été supprimés ou gelés au fur et à mesure des départs, volontaires ou non. Le groupe hospitalier Paul Guiraud a créé 376 emplois supplémentaires en 4 ans (+ 21%). Des mesures individuelles ne sauraient mettre en question cet effort, sans précédent et sans comparaison, en faveur de l’emploi public au service du soin », défend le directeur de l’établissement dans un communiqué.

Voir les précédents articles sur l’hôpital Paul Guiraud

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Un commentaire pour Le licenciement d’un ingénieur en information médicale met l’huile sur le feu à Paul Guiraud
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi