Sport | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 27/04/2013
Réagir Par

Le préfet fête les fonctionnaires sportives

Le préfet fête les fonctionnaires sportives
Publicité

sport-féminin-Thierry-LeleuDans le cadre de l’opération « le 8 mars, c’est toute l’année ! », Thierry Leleu,  préfet du Val-de-Marne, a convié dans sa résidence des dizaines de fonctionnaires du département, policières, sapeurs-pompiers ou encore personnel pénitentiaire, afin de mettre en valeur ces femmes sportives de l’administration.

Aude-MarieDans le salon de la résidence préfectorale, de nombreuses personnalités se côtoient et discutent… de sport ! Parmi les invitées, beaucoup pratiquent la course à pied ou ses variantes. C’est le cas de Marie, capitaine de police au GRB de Créteil, la brigade de lutte contre le grand banditisme. Elle court sous un dossard personnel après avoir pratiqué l’athlétisme au niveau national chez les jeunes. « Je m’entraîne 3 ou 4 fois par semaine avec des amis mais aussi des collègues« . Aude, lieutenant de police également au GRB, participe au cross de la police et au Championnat de France de course à pied. Elle fait également du triathlon à titre personnel. Mais, dans l’équipe de la police, le sport n’est pas forcément fédérateur : « Nous sommes des compétiteurs, et l’envie de gagner prend souvent le dessus » s’amuse Aude.

Le foot féminin de la police a son championnat du monde

La police est également très bien représentée avec l’équipe de foot de la FFPEP (Football Féminin Police Est Parisien), une association sportive créé il y a 13 ans. L’équipe participe chaque année au championnat du monde de foot féminin de la police. Une compétition qui leur permet de voyager aux Pays-Bas, en Belgique, au Portugal…et que l’équipe a remportée en 2008 en Italie. « C’est une semaine très festive lors de laquelle on rencontre des collègues du monde entier et où le niveau de foot est vraiment élevé » témoigne l’une d’entre elles. Malgré les problèmes de sponsors et d’organisation avec l’administration, les joueuses s’arrangent toujours pour participer à la Coupe du Monde de la police. Cette année, elles n’ont qu’un objectif : prendre leur revanche sur l’équipe des Pays-Bas contre laquelle elles ont perdu en finale l’année dernière.

 

 

Le personnel de la prison de Fresnes se fédère autour de La Parisienne

Le personnel de Fresnes, issus des différents métiers de la prison (surveillance, Cathy-Miriamadministration, médical, …) s’est retrouvé autour d’un projet : participer à la Parisienne, une course 100% féminine et dont les recettes sont reversées à la lutte contre le cancer du sein. C’est Cathy, arrivée il y a 6 mois à la prison de Fresnes, qui a soumis l’idée à Myriam, employée depuis plus de 10 ans sur le site. « Je ne connaissais pas grand monde, et je pensais que c’était une bonne façon de rencontrer les autres membres de l’équipe » explique Cathy. Myriam construit alors le projet qui suscite un réel engouement au sein du personnel pénitentiaire. « On fait aussi cela pour donner une autre image, plus positive, de la vie en prison« , défend Myriam. Des formations sur la santé, le bien-être sont également dispensées aux femmes via ce projet. « Cela nous donne envie de construire autre chose ensemble ! » s’enthousiasme Cathy. Une cinquantaine de participantes devraient porter les couleurs de la prison de Fresnes à La Parisienne.

Une championne de natation dans l’armée de terre

Chloé, elle, se met à l’eau pour les sapeurs-pompiers du département : elle fait partie de l’équipe de natation de l’armée de terre. Vice-championne de France inter-armées, elle s’entraîne deux fChloé-Amandineois par an pendant une semaine avec son équipe qui participe aussi aux championnats mondiaux inter-armées. Première classe depuis quatre ans, elle est venue rencontrer le préfet avec le lieutenant Amandine, passée par St-Cyr et l’école du génie. Elle est championne de France militaire de triathlon etest arrivée quatrième au dernier championnat du monde.

sport-féminin-Thierry-LeleuPour le préfet, Thierry Leleu, cette soirée est l’occasion « de célébrer la féminité vivante et active » mais aussi « de faire découvrir la résidence préfectorale aux Val-de-Marnais, car c’est avant tout leur maison« . Elle permet aussi de mettre en avant les initiatives locales œuvrant pour les femmes, comme la « Fête du sport les filles » (une journée d’initiations destinées aux jeunes filles âgées de 12 à 25 ans et issues des zones urbaines sensibles (ZUS), ou la Mirabal, une journée sportive dont l’objectif est de sensibiliser le public dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi