Transports | Accueil Val de Marne (94) Chennevières-sur-Marne | 02/09/2013
Réagir Par

Le projet de boulevard urbain entre Villiers et Champigny fait polémique

Le projet de boulevard urbain entre Villiers et Champigny fait polémique
Publicité

AltivalCe devait être une simple formalité… Voté en commission permanente du Conseil régional d’Ile de France début juillet, la convention de financement d’études préalables concernant le projet de transport commun en site propre (Tcsp) Altival et le boulevard urbain qui l’accompagnera au niveau de Villiers et Champigny a suscité un vif débat lors de la commission permanente du Conseil général du Val de Marne du 26 août.

L’UMP et le groupe centriste ont voté contre, les écologistes se sont abstenus et les socialistes ont voté pour avec la majorité communiste, mais après avoir réclamé une suspension de séance pour faire le point. Explications.

Concrètement, le projet de TCSP Altival qui  reliera Sucy-Bonneuil à Noisy le Grand doit permettre de relier plus facilement la future gare Grand Paris Express des quatre communes Bry-Villiers-Champigny-Chennevières ainsi que la gare RER A de Noisy-le-Grand Mont d’Est. Ce nouveau transport en commun situé dans une friche autrefois réservée pour faire une liaison autoroutière qui n’a jamais vu le jour, désenclavera ainsi  des quartiers actuellement mal desservis.  Pour accompagner cette nouvelle ligne, baptisée Altival, un projet de route est aussi réflexion mais la création de ce boulevard urbain est rejetée par les habitants au niveau de la ville de Chennevières (voir article détaillé sur ce sujet) et la simple évocation du terme « boulevard urbain » hérisse.

Le projet d’études préalables cofinancées par la région et le département ne porte certes pas sur la ville de Chennevières concernant le boulevard urbain, mais dans un contexte un peu sensible sur le sujet, la question fâche.

 

 

Jean-Pierre Barnaud« Il n’y a pas eu de concertation préalable sur ce projet de boulevard urbain. Si nous voulons privilégier les transports en commun, pourquoi s’empresser de construire une route automobile en parallèle, cela n’est guère incitatif, s’agace Jean-Pierre Barnaud, conseiller général Modem de Chennevières. Et puis, alors que nous avons du mal à boucler le financement du Grand Paris Express, pourquoi dépenser jusqu’à 158 Millions d’euros pour une nouvelle route ? Il serait plus judicieux de hâter le développement du métro périphérique. Enfin, nous ne voulons pas d’un axe automobile supplémentaire qui défigurera la ville« , reprend l’élu.

Marc-ThibervillePour Marc Thiberville, vice-président du Conseil général chargé des transports, l’opposition amalgame le sujet à dessein :« Les études relatives au boulevard urbain ne concernent que la portion de la Zac des Boutareines de Villers jusqu’à la RD4 de Champigny et il n’est absolument pas question de Chennevières. Il s’agit de la part de l’opposition de pures spéculations destinées à nourrir la polémique à quelques mois des élections municipales. Je rappelle qu’au niveau du Conseil régional, cette convention de financement a été votée à l’unanimité! » 

En pratique

Précisément, les études d’avant-projet portent sur deux sections :
– Entre le giratoire des Boutareines à Villiers-sur-Marne et la RD4 à Champigny-sur-Marne (TCSP + route)
– Sur la RD4 entre le carrefour RD4/Altival à Champigny-sur-Marne et Chennevières-sur-Marne et le carrefour RD4/RD111 (de Pince-vent) à Ormesson-sur-Marne (TCSP sur la route existante et requalification de celle-ci en conséquence)

Ces études préalables au lancement d’une enquête publique ont été budgétées à hauteur de 600 000 euros dont 70% (420 000 euros) seront pris en charge par le Conseil régional d’Ile de France, le reste étant à la charge du Conseil général.

En savoir plus :

Voir le détail de la convention de financement avec l’historique du projet via la délibération votée lors de la commission permanente du Conseil régional en juillet 2013 (page 176). 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi