Municipales 2014 | Saint-Mandé | 19/11/2013
Réagir Par

Le soutien Modem à Jean Eroukhmanoff passe mal à Saint-Mandé

Publicité

Jean Eroukhmanoff - Antoine Carette - Luc AlonsoAlors que le maire sortant de Saint-Mandé, Patrick Beaudouin, investi UMP et UDI, doit déjà faire face à la candidature concurrente de son ancienne première adjointe, Claire Pallière, l'entrée en campagne de Jean Eroukhmanoff, qui était devenu premier adjoint, ne réjouit pas les candidats, et l'investiture Modem suscite carrément la colère. (voir ci-contre le candidat entouré du chef de file Modem Luc Alonso et du président des jeunes démocrates Antoine Carette)

« Le Modem de Saint-Mandé vient d’apporter son soutien à Jean Eroukhmanoff, qui témoigne ainsi de sa dérive vers la gauche. Ancien RPR, ancien UMP et aujourd’hui indépendant, Jean Eroukhmanoff reçoit le soutien d’un mouvement politique qui a sciemment contribué avec son leader, François Bayrou, à l’élection de François Hollande et la mise en œuvre du programme de ce dernier, dont chacun connaît aujourd’hui les conséquences désastreuses pour la France et les Français« , s’agace ainsi Patrick Beaudouin dans un communiqué.

« Alors qu’il avait accepté de devenir premier adjoint de Patrick Beaudouin il y a tout juste 6 mois, alors qu’il était encore, il y a quelques jours, adjoint aux finances, et celui qui a
défendu le dernier budget de la mandature, alors qu’il y a à peine 3 semaines, il cosignait encore un tract avec le Maire sortant, Jean Eroukhmanoff est aujourd’hui candidat déclaré aux élections municipales à Saint-Mandé. (…) Aujourd’hui, après avoir voté sans sourciller la destitution des délégations de Claire Pallière et de Guy Montagnon à la demande de Patrick Beaudouin, il quitte ce dernier avec fracas, non sans proférer de graves accusations qu’il devrait avoir à assumer », pointe de son côté Claire Pallière

« J’ai été RPR et UMP et toujours été un homme de droite, je n’ai rien à prouver de ce côté. Patrick Beaudouin aussi a reçu le soutien de personnalités Modem lors d’élections précédentes, répond Jean Eroukhmanoff. Quant à mon départ de la majorité municipale, je m’en suis expliqué dans ma déclaration de candidature. J’ai pris consciences des anomalies dans la gestion des finances une fois que j’ai été en charge de cette délégation et n’ai pu obtenir les réponses aux questions que je posais. Ces réactions montrent  simplement que ma candidature dérange« , reprend le candidat.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , Jean Eroukhmanoff, Modem, , Saint-Mandé, UDI, UMP
17 commentaires pour Le soutien Modem à Jean Eroukhmanoff passe mal à Saint-Mandé
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi