Loisirs | Val de Marne | 19/04/2013
Réagir Par

Le Val de Marne projette son développement touristique

Le Val de Marne projette son développement touristique
Publicité

Rives Bords de Marne8,3% du PIB du département et 10% des emplois : c'est le poids du tourisme dans le Val de Marne. Les must : les bords de Marne et leurs guinguettes, le MIN de Rungis, le château et le bois de Vincennes. Le profil des touristes : 85% d’excursionnistes sur la journée et 78 % de Franciliens. Comment accroître l’attractivité touristique du département en valorisant l'identité de ce morceau de banlieue Est et

développer un tourisme pas uniquement marchand, mais aussi propice à l’ouverture aux autres ?

Tel est l’objet du second schéma départemental du tourisme et des loisirs 2013-2018 présenté ce jeudi 18 avril par le Comité départemental du tourisme du Conseil général lors des Assises du tourisme au Mac/Val.

 

 

Gilles Saint-Gal, président du Comité départemental du Tourisme (CDT), Christian Favier, président du Conseil général et Hélène Sallet-Lavorel, directrice du CDT.

Gilles Saint-Gal, président du Comité départemental du Tourisme (CDT), Christian Favier, président du Conseil général et Hélène Sallet-Lavorel, directrice du CDT.

Parmi les nouveaux projets évoqués : la future Cité de la gastronomie de Chevilly Larue (voir détail du projet), l’aménagement des berges de la Seine à l’image des bords de Marne, une auberge de jeunesse géante (pour répondre à la demande de jeunes européens ne pouvant visiter Paris à cause de tarifs trop élevés), la transformation de l’ancienne résidence de Louis Daguerre, précurseur de la photographie avec son daguerréotype, en musée interactif à Bry sur Marne, ou encore le futur lycée des métiers de l’eau (qui formera les étudiants aux différents métiers liés au liquide, qu’ils soient techniques, industriels ou touristiques). Autant de projets en devenir que le Conseil général espère voir reliés entre eux grâce au Grand Paris Express.

macvalLe Val de Marne souhaite aussi valoriser la vitalité artistique et culturelle locale avec notamment des sites comme le musée d’art contemporain Mac/Val (photo), ou des événements comme le Festival de l’Oh ! qui associe sensibilisation à la rareté de l’eau et festivités au bord de l’eau. Les promenades urbaines seront optimisées.

Le département mise aussi sur une initiative originale, celle des Greeters, des guides bénévoles qui font découvrir leurs quartiers (voir article détaillé).

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi