Publicité
Publicité : Ordival 94
Manifestation | Villeneuve-Saint-Georges | 12/12/2013
Réagir Par

Les cheminots de Villeneuve-Saint-Georges et Valenton défendent le fret

Les cheminots de Villeneuve-Saint-Georges et Valenton défendent le fret
Publicité

Gare_de_triage_de_Villeneuve-Saint-Georges_credit Benjism89 wikicommonsAlors que se tient ce jeudi 12 décembre une grève nationale des cheminots en prévision de la réforme ferroviaire qui sera prochainement discutée au parlement, la question qui préoccupe les un peu moins de 3000 cheminots de Villeneuve-Saint-Georges – Valenton est aussi celle du fret (transport de marchandise), activité arrêtée à l’été 2012 et que les agents espèrent voir revenir un jour.

« La question du fret est la grande absente du projet de réforme ferroviaire, regrette Alexandre Boyer, secrétaire général de l’Union locale CGT Cheminots. Nous sommes situés à proximité des ports de la Seine, de l’aéroport d’Orly, du MIN de Rungis, de la gare de fret de Paris Bercy, des, zones logistiques du Nord Essonne dont certaines sont reliées au rail, et disposons encore du matériel et des compétences pour faire fonctionner cette activité. Notre site a une capacité de tri de 2000 wagons par jour et nous pouvons même rouvrir un atelier de réparation de wagons, détaille le syndicaliste. Alors qu’un  groupe de travail s’est mis en place pour créer un cahier des charges en vue de créer un opérateur ferroviaire de proximité de fret, la SNCF est la mieux à même d’y répondre!« 

Sur la réforme prévue au niveau national, le secrétaire général s’inquiète de la gouvernance future de l’entreprise de chemins de fer qui serait organisée en trois EPIC (Etablissement public à caractère industriel et commercial) dont l’un chapeauterait le deux autres (SNCF mobilités pour le transport) et SNCF réseau (ex RFF). « Passer de 2  à 3 Epic ne va simplifier le fonctionnement. Nous souffrons déjà de trop de cloisonnement. Et il arrive que des trains de voyageurs soient supprimés faute d’effectif tandis que des conducteur de fret n’ont pas de trains de marchandises à tirer« , pointe Alexandre Boyer.

A l’occasion de la grève de ce 12 décembre, trois piquets de grève sont organisés sur le site et un rassemblement de cheminots grévistes se tiendra en présence d’élus locaux à 10 heures au  Technicentre Sud Est Européen (1 rue du TGV à Villeneuve-Saint-Georges), l’appel des syndicats Unsa et CGT.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi