Formation | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 08/06/2013
Réagir Par

Les élèves chaudronniers créent le tremplin du champion du monde de VTT-trial

Les élèves chaudronniers créent le tremplin du champion du monde de VTT-trial
Publicité

Léger, solide, facile à monter et démonter, suffisamment petit pour rentrer dans son van, et bien sûr esthétique ! Tel est le cahier des charges que Vincent Hermance, champion du monde de VTT-Trial avait donné aux élèves de seconde professionnelle chaudronnerie industrielle du lycée Jean-Macé de Vitry-sur-Seine, en novembre 2012.

Après plusieurs mois passés à imaginer le produit, le dessiner et le concevoir en trois dimensions avec des logiciels pointus, découper, tordre, souder les pièces au millimètre près et peindre le tout, c’est une jolie monture noire d’acier ajouré et structurée en deux tables qui a pu être testée en live par le champion du monde ce samedi 8 juin au matin, devant le marché de Vitry sur Seine. « Je suis vraiment impressionné par leur travail. Ils se sont montrés vraiment motivés car ils ont entièrement conçu la structure de A à Z, en maîtrisant toutes les étapes, c’était un plaisir de les rencontrer« , témoigne Vincent Hermance, venu plusieurs fois dans le lycée durant toute la saison scolaire pour échanger avec les élèves.

Après plusieurs mois passés à imaginer le produit, le dessiner et le concevoir en trois dimensions avec des logiciels pointus, découper, tordre, souder les pièces au millimètre près et peindre le tout, c’est une jolie monture noire d’acier ajouré et structurée en deux tables qui a pu être testée en live par le champion du monde ce samedi 8 juin au matin, devant le marché de Vitry sur Seine. « Je suis vraiment impressionné par leur travail. Ils se sont montrés vraiment motivés car ils ont entièrement conçu la structure de A à Z, en maîtrisant toutes les étapes, c’était un plaisir de les rencontrer« , témoigne Vincent Hermance, venu plusieurs fois dans le lycée durant toute la saison scolaire pour échanger avec les élèves.Vincent Hermance Vitry Juin 2013 4

« C’est le professeur de sport qui avait fait ses études avec Vincent Hermance qui nous a mis en contact. Au-delà de la seconde, ce projet a fédéré l’ensemble des élèves de la filière chaudronnerie industrielle car tout le monde est venu donner un coup de main à la fin pour que le projet soit prêt à temps, malgré les stages des uns et des autres », commente le professeur d’atelier, Yann Rodrigues.

Plus fun que la conception d’un double évier bac inox, ce projet s’inscrit en parallèle d’autres initiatives du lycée comme la visite des chantiers navals de Saint Nazaire ou un partenariat avec les Arts décoratifs concernant du mobilier urbain.

 

 

Yann Rodrigues Professeur Atelier Chaudronnerie Industrielle Jean Mace Vitry

 

« Nous essayons de faire tomber les préjugés autour de la chaudronnerie que les jeunes imaginent encore comme un métier pour les gros bras alors que c’est devenu très technique, avec de la conception assistée par ordinateur, des découpes et soudures de précision qui ne requièrent pas que du muscle« , explique le conseiller principal d’éducation du lycée Jean Macé, Hervé Ougier. Pour chasser les a priori et inviter les élèves à choisir cette filière épargnée par le chômage, des représentants du lycée se déplacent régulièrement dans les collèges du département pour présenter le métier. « Cette année, nous avons ainsi recruté 15 personnes dont 14 sont restées, toutes motivées », se réjouit le CPE. Reste seulement à faire venir les filles qui continuent de déserter ce métier.

« Moi, j’ai choisi le bac pro chaudronnerie car je voulais un métier manuel, bien payé et sans chômage, témoigne Marvin sans ambages. J’ai été sur Internet, j’ai regardé les métiers manuels avec les formations, j’ai regardé les offres d’emploi qui correspondaient et les salaires proposés! » Même cheminement d’idée pour David qui voulait en plus éviter le « cliché maçon« . Youva, lui, cherchait une filière pro pas trop loin de chez lui. Le fait qu’il n’y ait aucune fille les embête un peu mais il y a des compensations. « Ce qui a vraiment été chouette avec le projet est que nous nous connaissons bien maintenant, et nous avons aussi sympathisé avec les terminales qui nous ont donné des conseils. »

David Marvin Youva Eleves Chaudronnerie Industrielle Jean Mace Vitry

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags , , Jeunes, Lycée,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi