Publicité
Publicité : Les Trophées du Territoire CCI 94
Politique locale | | 27/09/2013
Réagir Par

Les élus de Saint-Maur quittent la séance pour éviter un nouveau psychodrame

Les élus de Saint-Maur quittent la séance pour éviter un nouveau psychodrame

CM Saint-MaurEn pleine guerre des droites, entre opposants historiques de la majorité actuelle et déchirements internes à celle-ci, le Conseil municipal de Saint-Maur-des-Fossés donne depuis un an dans le psychodrame à chaque nouvelle séance, avec même au printemps un vote négatif du budget. La séance de ce jeudi 26 septembre n’a pas échappé à la règle mais le happening ne s’est pas terminé comme prévu.

Sylvain Berrios
Nouveau député ayant rallié dix-huit des membres de la majorité municipale et candidat investi par l’UMP aux municipales de 2014,  Sylvain Berrios avait demandé d’inscrire à l’ordre du jour plusieurs points dont une délibération remettant en question la liberté du maire de dépenser jusqu’à 200 000 euros sans validation préalable du conseil municipal. Une mesure destinée à «stopper la gabegie» selon l’équipe de Sylvain Berrios.

Ce point devait être traité en fin de séance et promettait à nouveau une confrontation destinée à se compter et se jauger. Mais il n’en a pas été ainsi. Aussi bien l’équipe des conseillers ayant rallié le premier adjoint, Jacques Leroy, que celle des opposants historiques autour de Nicolas Clodong, jusqu’au groupe de gauche, ont décidé de quitter le conseil, de sorte que le quorum (il faut plus de la moitié des conseillers présents pour valider les votes du conseil municipal) ne soit pas atteint. Le maire, Henri Plagnol, a donc du clore la séance.

Jean Francois Le Helloco
«Hier soir le conseil municipal a permis de lever tout doute sur l’entente entre Henri Plagnol, Jacques Leroy et Nicolas Clodong pour maintenir l’opacité sur les comptes publics et préparer les élections municipale», a réagi sur son site Jean-François Le Helloco, l’un des soutiens de Sylvain Berrios, considérant ce refus de siéger des comme un soutien tacite au maire sortant. Le conseiller municipal regrette cette position, arguant de ses conséquences sur les finances locales. «Voilà comment hier soir la ville vient de perdre des dizaines de milliers d’euros que nos impôts viendront combler car des élus n’ont pas le courage d’assumer leurs positions», reprend l’élu.

Nicolas Clodong
«Cela fait un an que nous dénonçons les divisions et mascarades des anciens amis de la majorité sortante et leur demandons de terminer le mandat dignement, après avoir provoqué la mise sous tutelle du budget et la paralysie du conseil municipal. Je ne souhaite plus intervenir dans ces règlements de compte et considère que la manœuvre est pitoyable à quelques mois des élections municipales. En 2008, ce-sont eux qui ont voté cette délibération qu’ils souhaitent faire annuler, et j’étais bien seul à la dénoncer», rétorque Nicolas Clodong du groupe des Villages dans la ville, candidats aux élections municipales.

Jacques Leroy Saint Maur d Abord
«Au Conseil d’hier soir, il y avait à l’ordre du jour des rapports importants et sérieux , qu’il s’agisse de la position de la commune sur l’Est TVM, la desserte de Bonneuil par la N406, l’avis sur le Grand Paris Express… , et nous étions venus pour travailler, pas pour assister à un second putsch. Les conseillers avec qui je travaille et moi-même ont donc considéré que nous n’étions pas concernés par cette querelle entre César et Brutus. J’ai exprimé en séance que je trouvais cette manière de procéder indigne alors que nous avons un contrat avec les Saint-Mauriens pour achever notre mandat, et nous sommes partis», justifie de son côté Jacques Leroy, premier adjoint parmi les candidats déclarés aux municipales.

Philippe Rosaire, élu de gauche pour Saint-Maur Solidaire, a pour sa part déclaré sa lassitude d’assister aux combats internes à la droite, désertant également les bancs de la mairie.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
40 commentaires pour Les élus de Saint-Maur quittent la séance pour éviter un nouveau psychodrame
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi