Associations | Val-de-Marne | 12/12/2013
Réagir Par

Les épiceries solidaires pétitionnent pour défendre la participation symbolique

Les épiceries solidaires pétitionnent pour défendre la participation symbolique

petition epiceries solidairesAlors que le nouveau Fonds Européen d’Aide aux Plus Démunis (FEAD),  importante source d’approvisionnement des organismes d’aide alimentaire, interdit désormais la participation financière des usagers, le réseau national  des épiceries solidaires (l’ANDES) a lancé une pétition en ligne jusqu’au 13 décembre pour défendre la participation symbolique des usagers dans les épiceries sociales.

« Cette disposition du FEAD qui interdit toute forme de participation financière des bénéficiaires sur les produits issus de l’aide européenne remet en cause le fondement même des épiceries sociales et solidaires, basé sur la participation financière symbolique et le libre choix des produits. L’A.N.D.E.S ne souhaite pas remettre en cause la gratuité de l’aide alimentaire, absolument indispensable pour les personnes sans aucune ressource, mais bien souligner la nécessaire coexistence des principes de gratuité et de contribution financière, afin de répondre au mieux à la diversité des publics touchés par la pauvreté en France.« , indique le réseau.

Le Val de Marne compte douze épiceries solidaires et il en existe 600 en France. Voir reportage sur l’épicerie Au petit plus, à Charenton-le-Pont.

Voir la pétition

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi