Santé | | 25/10/2013
Réagir Par

L’hôpital Paul Guiraud publie les résultats de son enquête sociale

L’hôpital Paul Guiraud publie les résultats de son enquête sociale

Hopital Psychiatrique Paul GuiraudEn attendant les conclusions de l’enquête IGAS et du tribunal administratif, l’hôpital psychiatrique Paul Guiraud de Villejuif, en proie à un malaise social lié à ses contraintes budgétaires depuis plusieurs mois, révèle les conclusions d’une enquête sociale interne réalisée en en juin 2013, dans des conditions similaires à une précédente effectuée en 2010. 2 200 questionnaires ont été envoyés qui ont donné lieu à 554 réponses. Leur analyse témoigne paradoxalement d’une amélioration de la reconnaissance et de l’organisation du travail et une détérioration du climat social et augmentation du stress.

Meilleure reconnaissance et organisation du travail

Au chapitre des progrès : une meilleure reconnaissance du travail, avec 82 % des agents qui estiment être reconnus par leur encadrement contre 65 % en 2010. 79 % des agents considèrent également que leurs relations avec la direction sont bonnes ou plutôt bonnes contre 58 % en 2010 et 91 % disent avoir une réelle capacité d’autonomie et d’initiatives dans le travail. La communication interne s’est aussi améliorée et les agents connaissent le projet de leur service à 60 % contre 39 % en 2010. Concernant l’organisation, la gestion du temps de travail du point de vue du fonctionnement du service et de la gestion des plannings satisfait 78% des agents contre 63% en 2010. 87 % des agents expriment un sentiment de sécurité au travail contre 79% en 2010, et apprécient la prévention des risques professionnels en général puisque 82 % la considèrent “très” ou “plutôt” bien faite contre 54 % en 2010. Quant à l’amélioration de la prévention de la violence, 56 % la considèrent “très” ou “plutôt” bien faite contre 36 % en 2010.

Plus de stress et dégradation du climat social

La lisibilité de la stratégie de l’établissement et de sa logique reste perçue comme trop faible, exceptée pour le projet de soins qui est bien connu.
Le stress au travail, auquel 67 % des agents déclarent être exposés, et la violence citée par 57 % d’entre eux, restent les deux principaux risques perçus par les agents.
Les agents constatent également que le climat social s’est détérioré et que la conflictualité a augmenté entre 2010 et 2013. Alors que 31% des répondants appréciaient le climat social en 2010, ils ne sont plus que 25% en 2013, et seulement 8% trouvent qu’il s’améliore contre 25% en 2010.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour L’hôpital Paul Guiraud publie les résultats de son enquête sociale
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi