Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 27/09/2013
Réagir Par

Littlematchseller : Nicolas Liautard met la Petite fille aux allumettes en lumière

Publicité

Pour ce spectacle de rentrée à la Scène Watteau, Niclas Liautard, son directeur artistique, propose son interprétation du terriblement triste conte d’Andersen, la Petite fille aux allumettes. Voici comment il présente son travail :

« Une petite fille pauvre meurt de froid et de faim au milieu des hommes et des femmes qui se pressent pour les courses du Nouvel An. Elle ne mendie pas, elle vend à la sauvette des allumettes dont personne n’a besoin. Il semble qu’elle se soit fondue au décor tant elle est invisible aux yeux des passants. Dans cette agonie faite de frustrations, la petite marchande va enfanter des images qui la consoleront un instant, se tenant compagnie à elle-même dans les derniers instants de sa vie sur terre. A défaut de chaleur, elle aura eu la lumière.
Dans un monde où la langue a disparu, une petite fille exhale son dernier souffle dans l’indifférence générale. Mais n’est-ce pas cela dans le fond, la disparition de la langue, qui constitue la catastrophe ultime ? La disparition du « logos » qui assurait le partage de l’expérience. »
A voir à la Scène Watteau (Place du Théâtre Nogent sur Marne) samedi 28 septembre à 20h30. Infos et réservation ici.
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Agenda, Nogent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi